dimanche 27 septembre 2015

Je veux bien soutenir Bartolone

Je ne vais donc pas faire de billet désagréable sur le blog phare. Je vais néanmoins demander ici quelles seront les modalités de mise en œuvre, le cadre juridique et tout cela. Je parle de son ecotaxe. 

Si la gauche a des chances de gagner, c'est parce que Mme Pécresse est ridicule. Faire pire ne me semble pas la solution. 

lundi 21 septembre 2015

Message de service (pour PMA)


Ceci est une copie d'écran de ma messagerie. Le message du haut regroupe une partie des commentaires pour mon avant dernier billet. Vous lisez bien : 87, alors que le billet à une dizaine de commentaires en plus des miens. 

Les autres sont des spams. On va dire environ 100 par jour pour ce blog (pas les autres mais je vais y revenir). 

Ceci explique pourquoi je ne publie pas immédiatement tous les commentaires (je les publie tous, ceux en français, mais cela peut prendre 4 ou 5 jours).

Toutes mes excuses. 

Note technique : la modération des commentaires étant activée sur le blog politique, Blogger envoie un mail pour les spams alors que sur les autres blogs, il les fout directement à la poubelle. Le blog geek et un peu le politique sont néanmoins très spammés par des français (les spams sont bien détectés par Blogger mais il envoie un mail "pour être sur"). 

dimanche 20 septembre 2015

Ne pas louper le dernier billet de @pierreparrillo


Ils gueulent parce que les élus sourient sur une photo. 

Toutes mes excuses

J'avais pris l'habitude d'épingler sur ce blog les abrutis comme Parrillo et gauche de combat mais je n'ai plus toujours le temps. 

Que cela ne vous empêche pas de lire le dernier de GDC qui donne une leçon de géostratégie.



.


samedi 5 septembre 2015

Sarko, ce vil gauchiste !

Le concept @pierreparrillo



Admirez le titre de ce billet ! J'ai eu une première crise de rire (jaune) en voyant le machin sur la position des migrants (juste après avoir vu un blog diffusant la photo de ce môme noté. La deuxième est en relisant le titre. "Ne résoudra rien". Bien au contraire! Ca veut dire quoi le contraire de "résoudra rien" ?

vendredi 4 septembre 2015

Gauche de Combat tire les rois

" Street press nous informe qu’un intégriste catho va prendre les reines du service d’information du groupe canal+"

C'est dans son dernier billet. 

Notons quand même qu'un gauchiste a raison de dénoncer les dérives de l'intégrisme religieux. 

http://gauchedecombat.net/2015/09/04/jemmerde-bollore-je-boycotte-canal-je-pisse-sur-itele-et-je-reste-poli-faites-passer/





mardi 1 septembre 2015

La connerie de GdC est insondable

Même quand il croit faire de l'humour. 


La cure de desyntox ?


86 billets à lire dans mon reader en 36 de désertion. 

L'imbécile de Gauche de Combat suggérait dans Twitter que j'étais en cure de desyntox ovation en réponse à un connard qui m'a bloqué donc je ne sais pas quelle connerie il disait sur mon compte (je pourrais aller le lire avec un autre compte mais je m'en fous comme de la petite culotte de la reine mère). 

Quand Sarkofrance a diminuer son rythme, se serait-il posé la question ? 

La vérité est que cette agressivité et cette incompréhension dans les réseaux sociaux me gavent de plus en plus. Ils prennent sans cesse des prise de position en fonction de la couleur politique des gens qui proposent des trucs. Tiens ! Mélenchon aurait dit : "il faut que des compagnies de car se mettent en place pour que des démunis travaillant à Paris puissent aller voir leur grand-mère sans que cela leur coûte un bras du fait des obligations naturelle du service public", ils auraient applaudi. Mais c'est Macron (probablement en reprenant un plan de Montebourg)...

Les politiques sont pires. Ils viennent de faire un communiqué de presse pour mettre à leur compte l'uniformisation du prix du transport en Ile de France. Je suppose que Pécresse avait dit que c'est son idée, au fait ! Personne pour récupérer les autres. 

Avais une idée de billet pour hier : les motifs de déprime pour un jour de rentrée. J'en avais plein, le métro, La Défense, la foule, les Escalators en panne,... J'ai fait le plan dans le métro. Mais en marchant jusqu'au bureau, j'ai croisé quatre jeunes types minces en cravate avec la veste sur le bras. Je crois que cela me déprime plus que tout. Une cravate se porte avec une veste. Mon côté réac n'a rien à voir avec ma... réaction. Que font quatre types ensemble à marcher à La Défense en adoptant le même code vestimentaire à chier ? Des moutons. Il n'y a qu'une solution. Il se sont rejoints au bureau puis sont partis chez un client. 

Et on s'engueule dans les réseaux sociaux en pensant tous détenir une vérité et de croire plus intéressant que les autres. 

J'avais aussi un sujet ce matin au sujet du vrai faux arrêt du Gorafi. Plein de choses à dire au sujet de l'information sur internet. 

Hier, je suis arrivé au bureau pour ma rentrée. La flemme. Ce matin, j'ai été happé par le travail. 5 réunions dans l'après midi et ma fainéantise d'hier à rattraper. Du coup, pas de billet. Alors que des types qui passent leur tps à glander sur le web, totalement déconnectés de la vie tellement ils sont connectés, ne m'intéressent plus. Pourtant, j'ai passé des années à le faire. Mais j'avais un job payé pour ce que je rapportais à l'entreprise (maintenant aussi, mais c'est en bossant). Ils se prétendent de gauche mais ne pensent qu'à leur gueule. 

J'ai d'autres préoccupations en tête. Comme la marche de la société. Du pur libéralisme de gauche. Une notion évidente mais difficile à comprendre pour un gauchiste étriqué qui se croit représentant du peuple alors qu'ils se conchient mutuellement. Participer à une dizaine de recrutements en un an, je l'ai fait. Bosser 39 heures par semaine, 49 avec les trajets, mais avec une rémunération confortable et sept semaines de congés je l'ai fait en créant du travail pour d'autres, en les défendant auprès de la hiérarchie (pas en tant qu'ennemis, en tant que responsables des budgets devant les actionnaires). 

Peut être que je crois encore à cette France qui avance. 

Cette après-midi, j'ai eu une autre idée de billet pour mon blog geek. Un collègue m'a interpellé sur le fait que je répondais à mes mails professionnels pendant les vacances. Nous avions tous les deux nos arguments. Je lui ai dit que je consultais les mails pendant mes heures creuses comme en attendant que le serveur change le fut de biere et que je n'y répondais que si j'avais la réponse en tête et réellement le temps (comme lors de mes voyages en train). Je lui ai dit que cela me permettait d'évacuer les messages de routine et de marquer en "importants" ceux que j'aurais à traiter en rentrant. J'ai ajouté que cela m'avait évité d'arriver stresser, hier. 

Il a répondu : tu te rends compte dans quoi tu mets le doigt, ils (les patrons) arrivent à ce que tu veux : bosser pendant tes vacances ? Je n'ai pas rejeté ses propos. Au contraire, je lui ai dit que c'était un vrai débat mais que personne ne m'avait obligé à le faire. Pas un chef dont dépend ma carrière et ma rémunération ne m'a dit : tu es obligé de répondre.

Je ne lui ai pas dit : j'ai pris quatre semaines de congés et toi deux plus quelques jours (comme hier pour la rentrée). Je ne lui ai pas dit : tu as pris tes 15 jours en juillet pour des raisons diverses (je suppose que son ex avait la garde des mômes en août, je m'en fous, ce n'est pas mon problème).  Il n'empêche qu'il était au bureau en août pour gérer les merdes liées à l'absence des collègues et moi en juillet parce que les chefs "intermédiaires" sont absents et que je suis en relation directe avec le bigboss. 

Sa question est bonne. J'ai regardé mes mails pendant les vacances. Son avis, par contre, ne prend pas en compte les évolutions de la société, son intérêt personnel (deux semaines d'arrêt) et professionnel (ne pas s'autoriser à partir plus de deux semaines). 

Alors, discuter de la vraie vie dans les réseaux sociaux m'intéresse peu. 

Cela étant, nous sommes le 1er du mois, il y avait foule aux guichets de la RATP pour le renouvellement de la carte orange  alors qu'un abonnement mensuel est plus simple mais que des types n'ont pas les moyens de s'engager pour un an pour payer moins cher. 

On marche sur la tête dans les débats. On défend les employés en CDI sans s'inquiéter des autres et on met à son compte les modestes avancées. 

Le pire étant que je n'ai pas encore fait mon bilan mensuel de l'audience de mes quatre blogs. 

Pendant ce temps, Gauche de Combat se sera senti utile.