mardi 25 août 2015

Heureusement que @pierreparrillo maîtrise le français comme l'économie


Je ne parle pas affreuse conjugaison du verbe impacter tout aussi affreux (voire étranger à notre noble langue). Je ne parle pas non plus des taux d'emprunt confondus avec les taux d'intérêts. 

Par contre un impact négatif sur un taux semble vouloir dire que les taux vont baisser ce qui est une excellente nouvelle que l'ignoble Valls cache à nos citoyens. 

10 commentaires:

  1. je lui ai fait remarquer que sans lui je me demande ce que la France deviendrait et voilà ce qu'il me répond "Votre ironie méprisante n'a pour but que celui de chercher à dévaloriser mon propos."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah bon, ça se voit tellement que ça !

      Supprimer
    2. Ce qui est comique, c'est que, même dans la réponse qu'il vous fait, il réussit encore à s'exprimer en sabir ("n'a pour but que celui de").

      Supprimer
  2. Heureusement que Parrillo est là pour nous dire la vérité vraie. Sans lui, comment gouverner la France? Sarkozy le lit tous les jours et s'en inspire. On murmure même que le pape le récite tous les soirs avant d'aller se coucher....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non ! Le pape ne maîtrise pas assez bien la langue pour s'en amuser.

      Supprimer
    2. Alors avec quoi il s'amuse le soir avant de se coucher ? Dis nous tout!!!

      Supprimer
    3. Le français restant la langue diplomatique du Vatican, François le connaît et le maîtrise évidemment mieux que votre ami Parillo.

      Supprimer
    4. Hé ! Ho ! Ce n'est pas notre ami. A la limite un sextoy, pour Jacques.

      Supprimer
    5. ah non pas Parrillo, la femme du pape est très sympathique avec moi et elle me suffit amplement vu mon grand age

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !