jeudi 27 août 2015

Gauchedecombatisation


A force de me foutre de la gueule de Parrillo, je délaisse Gauche de Combat et je lui prie d'accepter mes excuses. 

A lire ses billets, pourtant, je me demande s'il bave réellement en écrivant. 

6 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !