samedi 15 novembre 2014

Bien équipé ?

"Mais revenons en aux faits : le 06 septembre 2014, alors que les services de la Préfecture du Gard avaient par arrêté préfectoral mis le département en alerte orange en rapport à des conditions climatiques particulièrement dangereuses, je sortais tout de même mon chien vers 9 heures, car il le réclamait expressément, moi-même étant particulièrement bien équipé…"

Cette phrase, extraite d'un billet de Partageux (par ailleurs triste et révoltant, lisez-le) tourne dans ma tête depuis hier..

17 commentaires:

  1. oui triste témoignage, qui rajoute un peu plusde douleur au gard de nouveau endeuillé aujourd'hui par les pluies.
    ps: la date du 06 septembre me semble erronée, plutot le 16 septembre l'alerte orange, j'ai failli noyer ma caisse....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Restons à la tournure de la phrase. L'affaire est tragique (Même si je suis à moitié en désaccord avec une partie).

      Supprimer
    2. Je me suis contenté de virer des fautes d'orthographe sans intervenir sur la rédaction. C'est le fond de cette lettre qui m'a intéressé et m'a incité à la reproduire...

      Supprimer
  2. J'ai manqué laisser un commentaire, sur ce blog. Pour dire au gus qu'au lieu de se scandaliser dans le vide parce qu'on laissait un clochard sous la pluie, il aurait pu, tout simplement, le ramener chez lui et l'abriter jusqu'à ce que le soleil revienne…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais conseillé la même chose à l'auteur de cette lettre. Du reste j'écris dessous qu'il faut d'abord parer au plus pressé comme lorsqu'on sort de l'eau un gosse qui se noie sans attendre les pompiers.

      Supprimer
    2. Cela dit, moi, je l'aurais évidemment laissé crever : j'ai quand même une réputation à honorer et un rang à tenir…

      Supprimer
    3. D'un autre côté les 2857 sdf que j'heberge chez moi parce que je n'avais pas d'autre solution commencent sérieusement à me casser les couilles.

      Supprimer
    4. C'est tout le problème de la charité par rapport à la moderne "solidarité" : il faut payer de sa personne. D'où l'intérêt d'être un nauséabond égoïste.

      Supprimer
    5. C'est compliqué : il y a un programme de révision, des examens, un numerus clausus…

      Mais bon : j'ai un bon pote dans le jury, je peux peut-être faire quelque chose.

      Supprimer
    6. Ah non ! Je veux être un facho exemplaire. Sans passe droit.

      Supprimer
    7. Bon, bon, je vous envoie le dossier d'inscription. Mais, avec vos stupides scrupules d'honnêteté, ne venez pas vous plaindre, après, si vous êtes blackboulé et renvoyé pour un an de plus chez les généreux progressistes !

      Supprimer
    8. Hé ho ! Mon dernier billet sur le blog mère prouve que je suis un parfait fumier. Je ne peux pas faire pire.

      Supprimer
    9. OK : eu égard à vos brillants états de service, vous serez dispensé des épreuves orales.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !