mardi 7 janvier 2014

Dieudonné et mon avis à partager

Cette polémique me navre. Plenel fait son job : de la pub pour son canard et des baffes sur Valls, comme une obsession. 

Valls fait son boulot : rappeler aux préfets la loi. 

Les débats s'enchaînent dans Twitter. Je rigole un peu : les types de gauche défendent les mêmes positions que les réactionnaires dans les commentaires de mon blog. Je ne sais plus trop qui défendait l'interdiction des groupuscules d'extrême droite. 

Je résume : on a un type qui est accusé de propos antisémites (je n'ai vu aucun de ces spectacles) et qui est accusé par le fisc de transférer son pognon à l'étranger (je ne suis pas inspecteur du fisc) et de ne pas payer ses amendes car il semble régulièrement condamné par la justice. 

La meilleure solution semble donc d'interdire ses spectacles. Il gagnera encore un peu de pognon avec des DVD et terminera dans les oubliettes. On en parle plus et il y a plus important comme la TVA sur la bière. 

Cela étant, on a une partie de la gauche qui tape sur Valls, pour le principe et l'autre au nom de la liberté d'expression. C'est un peu comme les types qui me reprochent des propos sur Twitter et qui voudraient me faire fermer ma gueule, probablement au nom de la liberté d'expression. Ça en devient risible. 

Cela étant, les gars, est-ce que vous vous rendez compte que vous êtes en train de défendre un type qui serait un antisémite notoire ? 

Ça me fait d'autant plus rigoler que ce sont à peu près les mêmes qui dénoncent les proximités Dieudonné, Soral, Chouard, autant de types dont je n'ai strictement rien à cirer qui vont maintenant défendre Dieudonné. 

Un de ces jours, le ridicule va dépasser les bornes et casser les burnes des électeurs.   

Sérieusement. On a tapé sur la gueule de Sarkozy parce qu'ils remontait les Français (basanés) contre les autres (pales). On a un gouvernement de gauche qui tape enfin contre ce racisme ou cet antisémitisme et on devrait le condamner parce qu'il agit contre la liberté d'expression !

Je suis prêt à parier que ceux qui hurlent aujourd'hui sont les mêmes qui défendaient les lois "mémorielles" passées par des gouvernements successifs. 

On frise le ridicule. J'ai toujours critiqué ces lois mémorielles.

Un type tiendrait des propos interdits par la loi et ça serait mal de l'interdire de les tenir.

Allez expliquer cela aux électeurs...

20 commentaires:

  1. Au moins, je reste cohérent \o/
    Je suis contre les lois mémorielles, je suis contre la dissolution des groupuscules extrémistes, je n'ai pas de souci avec Chouard (Soral et Dieudonné, c'est autre chose), je continue à taper sur Valls.

    Note : s'il fraude le fisc, il faut taper dessus, mais ça n'a aucun rapport avec la choucroute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça s'arrose.

      Note : on voit des types dans Twitter qui veulent taxer ses spectacles à 100% jusqu'à ce que le pognon soit récupéré. C'est brillant.

      Supprimer
    2. Le pognon n'est pas à lui, c'est pour ça qu'il peut ne pas payer des amendes, il a organisé son insolvabilité (il n'est ni salarié ni actionnaire de la société qui organise ses spectacles et encaisse les bénéfices): il n'est donc pas possible de taxer un argent qui n'est pas à lui (et, de toutes façons, ce serait anticonstitutionnel, on ne peut pas taxer chaque spectacle à un taux différent).

      Supprimer
  2. Je crois que ceux qui défendent la "liberté d'expression" de Dieudonné m’agacent plus que Dieudonné lui-même. Dieudonné est probablement anti-sémite, il a aussi un grand talent dans le foutage de gueule et profite très bien des pires cons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Pareil. La liberté d'expression antisémite ...

      Supprimer
  3. quelqu'un (je crois que c'était Rubin) disait hier à juste titre que selon qu'un truc soit dit par Rioufol ou Plenel, c'était perçu de manière diamétralement opposé par beaucoup. Les réacs vont dire amen à tout ce que dit le premier, les vrauche à tout ce que dit le second. Même quand ils disent la même chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est délirant.

      Mais quand tu y penses, c'est pareil à tous les sujets et dans tous les sens. Tiens ! Je pensais faire une suite à mon billet (celui où tu as fait un long commentaire - j'ai répondu rapidement parce que je n'ai pas accès à mon blog de mon PC du bureau). En gros, ce sont les mêmes qui demandent à Hollande moins de rigueur que ce qui ont fait campagne sur la dette de Sarkozy...

      Supprimer
  4. Votre position n'est guère plus cohérente que celle de vos adversaires de gauche : comment pouvez-vous être contre les lois dites "mémorielles" et prôner l'interdiction faite à Dieudonné de s'exprimer ?

    Demander à ce que l'on fasse taire ce type sous prétexte qu'il tiendrait des propos choquant, c'est se transformer en petit procureur Pinard. Lequel, en son temps, tout pareil que vous, réclamait l'interdiction des Fleurs du mal et de Madame Bovary, au motif que ces livres offensait la morale et les mœurs de son temps.

    Être pour la liberté d'expression quand elle ne concerne que ceux qui pensent comme vous, c'est tout de même très confortable. Ça me fait penser à ces gens qui sont soi-disant contre la peine de mort, sauf pour les gugusses qui, à leurs yeux, méritent la peine de mort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier,

      Ma position est parfaitement cohérente. Il y a une différence entre les lois mémorielles et les lois (de 1972, je crois) contre l'incitation à la haine raciale (et tous ses dérivés). Dieudonné a déjà été condamné plusieurs fois pour des propos d'incitation machin. C'est un peu comme pour le permis à points : les mecs qui dépassent les bornes, on les interdit de conduire.

      "Être pour la liberté d'expression quand elle ne concerne que ceux qui pensent comme vous" ! Non. Comme mes camarades gauchistes vous confondez l'expression et la pensée (mes camarades gauchistes auxquels je fais allusion sont ceux qui disent "le raciste n'est pas une opinion c'est un délit"). Je n'empêche personne d'être antisémite, raciste ou autre, je veux empêcher des gens incitant à "la haine raciale".

      "Ça me fait penser à ces gens qui sont soi-disant contre la peine de mort, sauf pour les gugusses qui, à leurs yeux, méritent la peine de mort." Pas du tout. J'évite de dire n'importe quoi dans mes blogs, par exemple.

      Sauf quand je suis saoul.

      Supprimer
    2. Ah, très bien ! S'il suffit de renommer les choses pour pouvoir les interdire, d'accord ! Tenez, je propose la création d'une "incitation à la haine de classe", ce qui permettra d'interdire illico tous les partis d'extrême gauche.

      Et tous en chœur : « La lute des classes n'est pas une opinion, c'est un délit ! »

      Et on brûle les livres de Karl dans la foulée.

      Supprimer
    3. Mais vous racontez n'importe quoi !

      Je ne renomme rien, au contraire. C'est une loi précise de 1972 qui définit ce qu'est l'incitation à la haine raciale et qui a été votée par la droite, pas par moi... (la gauche a fait les lois Gayssot et Taubira, depuis, qui sont, elles, des lois mémorielles).

      J'ai l'impression que vous confondez tous. Ce n'est pas moi qui dit "le raciste n'est pas une opinion c'est un délit" mais les clowns de l'extrême gauche.

      Et qui parle de brûler des livres ? Un type faisant un livre incitant à la haine raciale se ferait condamner (et je doute qu'il trouve un éditeur acceptant de le sortir...). Et on s'en fout : un type qui va voir un spectacle de Dieudonné ne lit pas de livres... Un type qui sort un bouquin touche un public réduit de types généralement déjà convaincus à une cause.

      Dieudonné touche un grand public et a déjà été condamné plusieurs fois pour propos interdits...

      Supprimer
    4. Mais je n'ai pas dit que c'était vous, bordel à cul ! Je parlais de notre époque en général, sans même m'occuper de la droite ni de la gauche. Votre loi de 1972 est une loi scélérate, c'est tout (les lois Gayssot et Taubira également).

      On devrait pouvoir éditer tout à fait librement Mein Kampf, les Protocoles des Sages de Sion, etc.

      Supprimer
    5. Mais JE SUIS calme, chiotte de bite vérolée !

      Supprimer
  5. Il y a des imams qui citent et récitent dans les mosquées, à l'heure de la prière, les versets du Coran appelant à passer par le sabre les juifs et les homosexuels. On ne fait pas tant d'histoires avec eux. On le devrait, à mon avis. Pourquoi, à Nantes où on veut lui sucrer son show antisémite, a-t-on construit pour des intégristes une mosquée rien que pour eux, parce que les autres lieux de culte n'étaient pas assez intégristes à leur goût ? J'ai la faiblesse de penser qu'il faut réprimer l'incitation au meurtre, au viol, au génocide, aux petites choses comme ça et laisser les gens discuter sinon.

    C'est rigolo, les commentaires sur François Desouche, on a un concert de types qui veulent buter "la juivaille" en cacophonie avec les types qui veulent buter les "chances pour la France" et avec ceux qui veulent remettre les négros là où leur QI de 70 maxi aurait du les confiner sévèrement.

    Il me semble qu'on fait beaucoup d'honneur à ce bateleur. Aurait-on peur qu'il reprenne ses activités politiques et donne un coup de projecteur sur ceux qui sont l'essentiel de son public, coup de projecteur pas joli joli pour le vivrensemble ?




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suzanne,

      On est d'accord : on devrait aussi interdire tous ces crétins.

      Et oui, on fait beaucoup d'honneur à ce bateleur. J'en ai très peu parlé dans mon blog principal, et toujours indirectement, comme hier soir, en critiquant Plenel qui veut se faire Valls.

      Ceci est le premier et le seul billet que je fais au sujet de l'interdiction du spectacle parce que ce débat me cassait les burnes (si je puis me permettre) dans Twitter, hier. Et encore il était 22 heures : ma conclusion est mal foutue.

      Je trouve délirant qu'on se passionne pour ce débat...

      Supprimer
  6. non événement qui pollue l'ambiance dans les bars

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même pas ! A la Comète, tout le monde s'en fout...

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !