samedi 21 décembre 2013

On peut rire de tout dans les réseaux sociaux mais pas avec les cons

En commentaire du dernier billet de l'ami Seb, j'ai failli commenter "au moins, avec Dieudonné, j'ai appris que Cohen était juif". Mais mon propos aurait été pris pour une plaisanterie antisémite, alors que je n'aurais fait que transformer les propos de de Funes "Salomon, vous êtes juif ?"  

Ça n'aurait pas loupé. Hier, j'ai entendu une conversation au comptoir : "ils sont cons les musulmans, ils empêchent leurs femmes de conduire, du coup ils ne peuvent pas picoler."  Du coup, j'en ai fait un tweet pour rigoler. Ça n'a pas loupé. Un type proche du Front de Gauche m'a traité de con. 

Seb Musset nous parle de Dieudonné, de la quenelle et de tout cet antisémitisme qui circule sur le web. Il pense que la justice doit sévir. 

Et je suis d'accord avec lui. 

Comme lui, J'entends déjà des imbéciles qui vont hurler : ah ! Mais on plaisante, vous voulez porter atteinte à la liberté d'expression sur le web et ailleurs. Toussa.

Non. Je veux protéger ma propre liberté d'expression, celle qui consiste à raconter des conneries sur le web sans être traité de raciste ou d'antisémite par des types qui se croient avec des valeurs morales supérieures à celles des autres. 

Et il n'y a qu'une seule solution : lutter contre les vraies expressions du racisme et de l'antisémitisme. Et seule la justice et la police ont à le faire dans un Etat de droit. 

Je vous conseille donc la lecture du billet de Seb Musset. 

Je vous conseille aussi la lecture du billet d'Elie Arié (je me demande s'il n'est pas juif, lui) et surtout les commentaires. Il a fait une grosse vanne sur Jean-Luc Mélenchon et des militants du Front de Gauche lui tombent dessus, l'insultent,... montrant ainsi leur total manque d'humour. 

On peut rire de tout mais pas avec n'importe qui disait Desproges, cité aussi par Seb. 

Il se trompait peut-être : l'incitation à la haine raciale ne peut servir de prétexte à rire dans les réseaux sociaux, justement parce qu'il y a n'importe qui, dont du grand public. 

Faire une plaisanterie est faire une plaisanterie. Diffuser une photo de quenelle est de l'incitation à la haine raciale. Il faut sévir. 

Sinon, on ne pourra plus faire de plaisanterie. 

http://sebmusset.blogspot.fr/2013/12/dieudonne-cohen-racisme.html

http://www.marianne.net/elie-pense/m/Melenchon-doit-denoncer-une-decision-scandaleuse-des-solferiniens-_a293.html


Envoyé de mon iPhone

17 commentaires:

  1. Je me souviens de discutions avec notre prof de philo partant des livres d'Albert Camus qui montrait que le racisme commençait avec les plaisanteries...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca dépend du niveau de la plaisanterie, je crois. Je connais un petit vieux, un copain, qui est abominable raciste. Il n'empêche que dans notre groupe de pote, il y a deux noirs. Quand le vieux part en vacances, il choisit généralement des patelins comme la Tunisie et l’Égypte. Au retour, il nous raconte ça à chaque fois. Je pose toujours la question : "mais il n'y a pas trop d'étranger ?". Ca faisait rigoler mes deux potes noirs surtout que Marcel répondait toujours un truc : "ah si mais qu'est-ce que tu veux, ils sont chez eux".

      Supprimer
    2. Oui cela dépend du niveau mais surtout des gens qui parlent. Dans la bouche d'un Bedos ou d'un Coluche ok

      Supprimer
  2. Tu parles de Desproges.
    Est-ce que tu crois qu'un comique vivant (même bon) pourrais sortir ce sketch ?
    http://www.youtube.com/watch?v=Ts7H0swNz0g
    Je ne crois pas. Le domaine est trop sensible.

    Tout cela résulte de la conjonction de 2 choses :
    - le racisme n'est pas considéré comme faisant partie de la liberté d'expression (normal)
    - Le racisme est cuisiné à toutes les sauces :la moindre allusion (par exemple le fait de dire le mot "noir" ou "juif" ou "arabe" ou pire encore le fait d'évoquer l'Islam ou le sionisme) est considéré comme du racisme.

    La liberté d'expression est fragile en ce moment. A cause du politiquement correct.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. La gauche bien pensante fait beaucoup de mal.

      Supprimer
  3. "Ils sont cons les musulmans, ils empêchent leurs femmes de conduire, du coup ils ne peuvent pas picoler." Elle est plutôt bonne je trouve.

    RépondreSupprimer
  4. Au fait ... vous savez pourquoi en bagnole, les juifs ralentissent dans les virages ?

    RépondreSupprimer
  5. Pour pas etre déportés

    RépondreSupprimer
  6. Voui ..... en meme temps les musulmans et la picole .......

    Mais bon ...je revendique mon absence de finesse

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !