mercredi 6 novembre 2013

Euterpe continue à argumenter


Elle va tuer le féminisme. Je m'en branle. 

20 commentaires:

  1. Pôv fille ! { C'est le féminin de pôv gars ! } Pfff…

    RépondreSupprimer
  2. La harpe d'Euterpe serait-elle désaccordée ?

    RépondreSupprimer
  3. Les moucherons lui font de l'effet. Elle devrait se laver plus souvent...

    RépondreSupprimer
  4. Oh, mais laissez la s'énerver toute seule dans son coin. Euterpe, ce n'est pas "les féministes". Elle finit toujours par se faire virer par les gens normaux pour violence verbale, mais elle n'a pas tort sur tout. Le niveau de tolérance au sexisme, à l'agression, à la vulgarité est dix fois plus tolérant pour les hommes que pour les femmes. Je ne dis pas cela pour la défendre, j'ai eu droit à des arrosages copieux de sa part. C'est une internaute insupportable, mais au moins elle anime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça pour animer, elle anime...

      Supprimer
    2. Cela étant à la lire, j'ai l'impression d'être un vieux cochon quand je constate qu'un cul parait sympathique.

      Supprimer
  5. "j'ai l'impression d'être un vieux cochon quand je constate qu'un cul parait sympathique. "
    Bah oui, mais on n'en sort pas. Vous voyez souvent, dans les conversations courantes, des post de femmes style "Avec ce type là, je relèverais bien ma jupe pour voir si ses lèvres sont aussi chaudes que les regards qu'il me jette " (et là, je fais dans le soft)? Non, n'est-ce pas ? Qu'est-ce qui empêche les femmes de se la jouer grosse cochonne plutôt que "dignité inattaquable" ?
    Vous avez vu les photos des types qu'elle trouve beaux ? Les femmes qu'elle qualifie de lèche-couilles rétorqueront qu'elles préfèrent les mecs avec de vraies gueules de mec, les moches, les gros, que tout ça n'a pas d'importance. Qu'un bûcheron en sueur les émeut plus qu'un mannequin bien coiffé, parce que c'est ce qu'on doit répondre automatiquement. Vous ne voyez pas beaucoup d'hommes qui disent la même chose "moi j'aime bien les grosses avec peu de cheveux, celles qui ont un bon nez rouge, les rigolotes avec des chouettes rides d'expression creusant dans la graisse, une cicatrice sur la tempe et une bonne franche odeur de vraie femme dans son jus.
    Euterpe, elle vous montre une liste de minets qui correspond aux photos des filles sexys dont les hommes, les vrais, les bandants, agrémentent leur blog et qu'ils commentent à qui mieux mieux... (ah, le blog des hommes engagés"). Je n'ai pas lu tous les commentaires sur son blog, mais il y a sûrement des vrrrrraies femmes (si elle a laissé passer les commentaires) qui disent "ah ben moi j'aime pas ces beaux hommes, d'abord ils sont pas beaux et ensuite la vraie beauté blablabla et Lino Ventura il est bien plus beau." Elle ne dit pas QUE des conneries non plus..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que j'ai tout lu.

      A votre argumentaire, j'en ajouterais un. Mon copain Tonnégrande (issu de Guyane mais je me demande s'ils n'avaient pas des ancêtres africains qui seraient venus en vacances dans les champs de coton du coin, dans le temps), a l'habitude de faire des compliments aux "jolies femmes". Et les femmes du même métal que lui (noires, donc) sont ravies. C'est la coutume chez eux. Ils félicitent les belles femmes.

      Un type ferait ça chez nous ("ah madame mais vous êtes vraiment radieuse") se prendrait une baffe.

      Supprimer
    2. Et que dire d"une femme qui le ferait ?

      Supprimer
  6. Et puis on a tendance à comparer à sa propre femmemême s'il s'agit d'une photo déjà ancienne, une péloche jamais tirée sur papier, et scannée à l'arrache.

    RépondreSupprimer
  7. Sans vouloir me vanter, je crois que c'est à moi que s'adressaient ces compliments d'Euterpe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je vous la laisse ! (Je suis plié de rire à l'élite les commentaires).

      Supprimer
  8. Je viens de réaliser un truc.
    Euterpe, c'est l'anagramme de pureté..

    RépondreSupprimer
  9. Cher Jégoun.
    Aujourd'hui, j'admets que j'ai un peu exagéré, enfin, presque autant que toi, et te tends une main amicale. Non, un kremlinbicêtrois un peu enrobé et pratiquant un humour souvent difficile à comprendre envers la meilleure partie de l'humanité, celle qui met les humains au monde n'est pas un gros porc sexiste. Les femmes qui rigolent aux blagues vaseuses ne sont pas des salopes de lèche-couilles, mais des féministes en devenir qu'il faut éduquer par l'exemple et par l'effort.
    Oui, tu me fais sourire parfois, et j'aimerais bien que nous soyons amis.
    Ne zappons pas que c'est la journée internationale de la gentillesse aujourd'hui.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !