jeudi 8 août 2013

Valeurs actuelles moisies

Quand un des copains des leftblogs (Politeeks, je crois) nous a fait suivre cette couverture de Valeurs Actuelles, j'ai cru qu'il s'agissait d'un fake. Pas du tout ! Elle est visible sur leur site web...

Tout d'abord, jetons un œil en haut à droite. Une interview exclusive de Nicolas, le martyr de la réacosphère. Valeurs Actuelles est en train de se refaire une santé : les réacs sont bien de retour.

Pompidou

Je ne veux pas accabler ce gars-là mais je vais rappeler à nos amis réactionnaires que c'était quand il était au pouvoir que la situation s'est dégradée. C'est sous sa présidence que la Banque de France a arrêté d'avoir le droit de prêter de l'argent à l'Etat. C'est depuis sa présidence que le montant des intérêts de la dette (de mémoire 90 millions d'euros dans le budget 2013) est à peu près du niveau du déficit public. C'est depuis cette loi que le montant de la dette de la France est à peu près égal au cumul des intérêts versés. Des intérêts versés à des emprunteurs privés.

Je ne le désigne pas responsable des chocs pétroliers et de la dérive des politiques européennes, je rappelle simplement que chaque dirigeant politique du passé à sa responsabilité de l'état actuel de la France. D'ailleurs si Vercingétorix n'avait perdu face à Jules César, nous n'en serions pas là.

Rappelons les méfaits de Georges Pompidou pour les sujets qui nous concernent toujours et pour faire chier les derniers réactionnaires admirateurs. Tiens ! Il a fait une politique privilégiant la voiture par rapport aux transports en commun. Du coup, c'est un véritable bordel en Île-de-France où on est obligés de dépenser du pognon en urgence pour rétablir tout ça. Tiens ! Il a construit le périphérique avec ces petites mains, créant un gouffre entre Paris et sa banlieue, affirmant la position de Paris par rapport à toute la France. Tiens ! C'est quand il était premier ministre que le département de la Seine a été supprimé, département que même les réactionnaires regrettent maintenant et que toute la classe politique concernée tente aujourd'hui d'imaginer un remplacement.

Ne focalisons pas sur Paris

C'est qui qui a "provoqué" la construction du tunnel de Fourvière, à Lyon ? Ce machin qui a été la source de millions de kilomètres de bouchons par la suite et qui a nécessité de raser un tas de vieux quartiers de cette belle ville ?

C'est qui qui a favorisé l'entrée de l'Angleterre dans la CEE, bloquant ainsi toute évolution structurelle et politique de notre belle union ?

C'est qui qui a supprimé le SMIG (au profit du SMIC) qui était calculé en fonction des besoins des ménages et pas de l'augmentation moyenne des salaires alors que les trente glorieuses étaient terminées (ce qu'il ne pouvait pas savoir) ?

C'est qui qui a favorisé la création du SME, ancêtre de l'Euro, qui empêche les pays de jouer avec leurs monnaies ? (je dis ça pour faire chier les réacs). C'est qui qui a fait sortir la France du SME ? (je dis ça pour faire plaisir aux réacs).

19 commentaires:

  1. Pompidou !!! A l'époque, il était surnommé Pompe à sous.
    Certes, comme président en exercice, il porte une grande responsabilité dans la dette de la France, mais il n'était pas seul. Celui qui sera son successeur, un certain Giscard l'a bien aidé à l'époque comme sinistre des finances.
    Je me souviens très bien qu'à l'époque, on s'emmerdait ferme en France, un pays qui ronronnait et qui commençait à se vider de ses compétences. (A l'arrivée de Giscard, il n'existait plus en France une seule usine de machines-outils par exemple)

    RépondreSupprimer
  2. Une chose que je mets à son crédit, sa femme Claude qui a fait énormément pour les handicapés lourds et les malades d'Alzheimer (Fondation Claude Pompidou http://www.fondationclaudepompidou.fr/)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, chaque politicien aura laissé du bien !

      Supprimer
  3. Pompidou était en tant qu'homme, et homme de culture, le meilleur de la 5e..mais en fait il a très peu gouverné , moitié de son mandat sous cortisone a forte dose, le reste Giscard &co. Très hasardeux aussi de critiquer 40 ans après telle ou telle action politique ou économique et ses conséquences ..Sinon ne jamais citer le torchon en question autrement que VALEURS INACTUELLES..

    RépondreSupprimer
  4. Pompidou était en tant qu'homme, et homme de culture, le meilleur de la 5e..mais en fait il a très peu gouverné , moitié de son mandat sous cortisone a forte dose, le reste Giscard &co. Très hasardeux aussi de critiquer 40 ans après telle ou telle action politique ou économique et ses conséquences ..Sinon ne jamais citer le torchon en question autrement que VALEURS INACTUELLES..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne critique pas 40 ans après. J'ai vécu adulte et père de famille cette époque et j'en ai des souvenirs très nets. Epoque très morne et terne.

      Supprimer
    2. Moi aussi d'accord avec Pierrot, il n'y a pas que des jeunots sur la toile, il y a également des vieux qui ont connu 68

      Supprimer
    3. Merci pour le mot gentil : des vieux qui ont connu 68 (lol)

      Supprimer
  5. Ce magazine peut éventuellement être utile dans les outèreclosettes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui associé à une photo de bernadette chirac, qui a des vertus laxatives

      Supprimer
    2. Oui, mais si papier est glacé, on ne peut pas se torcher le cul avec.

      Supprimer
    3. Trop moderne le papier glacé pour une revue réac.

      Supprimer
  6. Pompidou était aussi un ancien banquier d'affaires, la vilaine loi de 1973 prélude de l'UE pour les banquiers .. etc..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en parle vaguement dans le billet mais le pauvre vieux n'était déjà plus étanche.

      Supprimer
  7. Quand la France sentait le chausson moisi et la vieille soupe. Hara-Kiri, Charlie-Hebdo au secours, ils sont de retour !!!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !