mercredi 3 juillet 2013

La classe et l'intelligence du blogueur de droite

Et c'est encore Corto qui s'y colle. N'allez pas croire que je fais une fixation, mais il a commenté mon dernier billet ici. Je l'avais oublié. Quel honneur ! Je vous laisse lire le sien, une blogowar, ça s'entretient :
http://corto74.blogspot.fr/2013/07/lecologie-on-sen-fout-alors-batho-vous.html

Tiens ! Une copie d'écran :


Et un extrait : "Vacharde, Batho nous a annoncé que demain, elle balancerait. Balancer quoi ? Sauf à nous révéler qu'elle a été culbutée par Double Z'Ayrault ou par hollande, rien de ce qu'elle pourra dire ne mettra l'équipe au pouvoir en difficulté; la République ne tremblera pas."

La classe, hein ? C'est beau. La pensée politique à son plus profond niveau. Quand je pense que j'ai passé deux heures à étudier le texte sur le Grand Paris pour essayer de comprendre. Corto n'essaie pas de comprendre. Trop compliqué. 

Il n'empêche qu'il finit son billet pour expliquer que tout le monde se fout de l'écologie, de Delphine Batho et de son éviction. Si tout le monde s'en fout, pourquoi faire un billet ?

Surfer sur la vague ?

8 commentaires:

  1. Ah oui en effet, tout dans la finesse.

    RépondreSupprimer
  2. Un sarkozyste qui tente de débattre écologie, c'est comme si il s'y connaissait en misère et SDF, non mais allo quoi.

    RépondreSupprimer
  3. "Double Z'Ayrault" c'est qui l'inventeur de ce jeu de mots niveau Carambar ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben c'est Corto. Quand on dit qu'il est nul !

      Supprimer
  4. Nan moi j'aime bien Corto.
    Et pis les pédés ils ont le droit d'être des beaufs comme tout le monde, sinon c'est discriminant.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !