mercredi 17 avril 2013

Les conséquences d'une pause

Étant en formation professionnelle pour trois jours, depuis la première fois depuis que je blogue, et donc sans avoir d'accès facile à internet, je dois en avouer les conséquences, outre le fait d'avoir envie de faire un billet de blog à cette heure.

Petit 1 : je n'ai que l'iPhone pour écrire, ce qui explique : la présentation à chier, l'orthographe encore plus hasardeuse et le non reprise des billets dans Google+.

Petit 2 : n'ayant que l'iPhone pour bloguer et quelques pauses dans la journée, je ne commente pas les blogs. Ce qui ne me fait ni chaud ni froid.

Petit 3 : ne pouvant pas prendre mon iPhone en permanence pour suivre les blogs et l'actualité, ne serait-ce que part respect pour la formatrice, je me rends compte que je n'en ai strictement rien à cirer, ce qui est contradictoire avec ma phrase d'introduction.

Petit 4 : n'ayant pas l'esprit à "ça", les commentaires de mon blog politique virent en engueulades (ce n'est pas rare mais les sujets sont surprenants).

Petit 5 : je me rends compte qu'en plus du petit 3, qu'en étant dans l'incapacité de bloguer, je n'ai finalement rien à foutre de l 'actualité ce qui est à la fois réjouissant et déprimant.

12 commentaires:

  1. On te manque ! Tu fais une grooooosse dépression !
    Reviens immédiatement !
    Plein de bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien les pauses
      De toutes façons, l'actualité tourne en rond depuis des semaines : le ridicule des anti mariage pour tous, l'économie récession ou non récession ?

      Supprimer
    2. Elle est bien la formatrice?

      Supprimer
  2. Je conçois tout à fait ton état d'esprit, n'ayant eu aucun temps pour mon blog ces temps-ci, on se sent détaché de certaines choses et cela fait du bien, de prendre du recul.
    Cela ressource aussi!
    Tu as fait un billet ce matin sur l'UMP, je vais aller le voir de suite, mais j'apprécie de plus en plus tes off, j'ai donc réservé mon attention pour ce billet en premier.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !