mercredi 3 avril 2013

Esprit de droite ou profonde bêtise ?

"Enfin, il est toujours triste de voir que les militants ou sympathisants socialistes ont toujours beaucoup de mal à reconnaître qu’ils ont dans leur élus des tricheurs sans en revenir constamment aux tricheurs de ceux d’en face. Acceptez les vôtres, nous acceptons les nôtres."

Je lis ça par hasard (qui l'a RT ?) dans le blog de mon ancien ami Vallenain, blogueur de droite.

Je m'étais juré de ne plus en parler mais c'est trop drôle. Nous n'acceptons pas "nos" tricheurs. Vous acceptez les vôtres.

Bravo.

Et vous nous demandez d'accepter les nôtres. C'est beau.

L'esprit de gauche : condamner les tricheurs. L'esprit de droite : les tolérer.

Je précise à l'attention de mes copains de droite que je ne généralise pas, je me contente de rigoler du sale esprit qui mine votre jeunesse : pardonnez vos enflures, nous pardonnerons les nôtres.

Mettons ça à l'envers, plutôt. On condamne les nôtres. Faites en autant.

17 commentaires:

  1. Vallenain moi j'ai ai raté.Pas méchant garçon mais blogueur de poubelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais. Faudra que je raconte un jour pourquoi est fâchés.

      Supprimer
  2. Bien sûr admettre les tricheurs n'est pas facile à gauche, ça va à l'encontre de nos valeurs
    Plus aisé à droite, leur rapport à l'argent est depuis longtemps décomplexé

    RépondreSupprimer
  3. Enfin bon, l'esprit de gauche ne montre vraiment pas, en ce moment, une fulgurance incroyable non plus...

    C'est bien beau de caricaturer, mais malheureusement je crains que "l'esprit de gauche", s'il existe, n'est pas bien meilleurs ni plus beau en ce moment que "l'esprit de droite". (et je crois en plus, sans te faire de procès d'intention, que tu en es conscient...)

    Après, on peut continuer à adopter des postures, à relayer les éléments de langages du moment, et à faire de la politique militante de base et hurler que votre coté est le bien et le coté à coté est le mal... Je ne sais pas si, à part les convaincus, cela va convaincre grand monde... (je crois au contraire que ça crispe plus qu'autre chose)

    (je te dis ça en ne considérant pas non plus que le coté d'en face (le mien) est grandement meilleurs que le tien, de coté...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne caricature pas, je cite une phrase. Val nous invite à tolérer nos tricheurs parce que des gens à droite tolèrent vos tricheurs. Outre le fait que les tricheurs n'appartiennent à personne, j'espère que tu es comme moi et que tu ne tolères aucun tricheur.

      Supprimer
  4. Je suis à peu près d'accord avec Vallenain : il faut, sinon les tolérer, comme il le dit maladroitement, sinon admettre et prendre en compte le fait qu'il y en aura toujours ; par voie de conséqsuence, ne pas trop se polariser sur eux, ni mettre tout cul par-dessus tête parce qu'un type a raflé quelques centaines de milliers d'euros au hasard d'un marché public dont il a eu à s'occuper – surtout si, par ailleurs, il a menbé à bien le marché en question. Une corruption "raisonnée" des hommes politiques ne me paraît pas une chose très scandaleuse. Après tout, "L'Incorruptible" était le surnom de Robespierre…

    Quant au fameux "esprit de gauche" dont se gargarisent si volontiers vos commentateurs, il n'est rien d'autre que le nom avantageux donné à leur inaltérable et assez comique bonne conscience.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !