mardi 5 mars 2013

Paris et sa métropole : le changement, c'est maintenant !

J'en ai chié pour mon billet du blog politique. Il m'a fallu comprendre les évolutions de l'organisation de la Région Parisienne avec la loi de décentralisation qui sera votée cette année pour une application en 2016. Je peux vous dire que c'est autre chose que le Grand Paris de Nicolas Sarkozy qui n'était qu'une reprise en main par l'état des travaux liés aux transports en commun. Enfin, je résume.

Je vais résumer aussi la réforme de "Paris Métropole". L'intercommunalité sera renforcée avec des structures de l'ordre de 300000 habitants, d'une part. Une structure "Métropole de Paris" sera crée, globalement sur le territoire de la Région Île de France et sera gérée par les collectivités territoriales : communes, départements et régions, d'autre part.

Le domaine de compétences de chaque nouveau machin est encore flou (au moins dans mon esprit). Le logement semble transféré à la métropole.

Le changement qui me parait essentiel est celui de l'exercice de la Démocratie puisque les machins à compétences transférées ne seront plus directement gérés par des élus mais par les regroupements de collectivités. J'ai donné mon avis dans le billet du blog politique mais, pressé par le temps, j'ai bâclé la conclusion.

Cette réorganisation est importante et elle permettra de résoudre des cas de double compétence donc de dépense de pognon. Surtout, le fonctionnement actuel des échelons territoriaux en Île-de-France est assez incompréhensible par une électeur de base (voire un blogueur avisé).

Les électeurs ne comprennent pas les enjeux des élections autres que municipales et nationales. Les débats tournent autour des transports en commun alors qu'il s'agit de projets à très long terme et dont le financement dépend de l'état.

Je pourrais faire des propositions supplémentaires pour la banlieue en petite couronne :
1. supprimer les sous-préfectures en Ile de France et les remplacer par des représentations de l'état à l'intérieur des intercommunalités,
2. Redéfinir les cantons en prenant en compte les frontières de ces intercos.
3. Aligner les circonscriptions (celles des législatives) dans la même logique.
4. Pour la Défense, réfléchir. Sa répartition sur plusieurs communes pour un machin rattaché à Paris pour la plupart des gens m'a toujours laissé perplexe (je ne l'ai pas dit dans mon billet mais la loi améliore la gouvernance de ce truc).

Je résume : un canton pour 60000 habitants. Une circo pour 120. Une interco pour 360. Hop ! Je vais laisser gérer. Et je plaisante.

Revoir l'organisation des collectivités territoriales en fonction des spécificités locales est une très bonne chose. J'ai déjà dit ici que c'était le bordel. Je n'osais espérer un tel changement.

6 commentaires:

  1. Je ne connais pas mais il faudrait documenter ce qui se fait dans le grand Londres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Londres est beaucoup plus étendue que Paris. Il y a presque autant d'habitants qu'en Île de France.

      Supprimer
    2. Je sais, j'ai superposé les deux cartes une fois, mais justement ce qu'on appelle le grand Londres n'inclue pas de la banlieue?

      Supprimer
    3. Si mais 80% des habitants sont dans Londres. Chez nous c'est le contraire

      Supprimer
  2. c'est bien de continuer le projet initié par sarkozy et elle en dit quoi la tocarde écolo du logement qui n'en veut pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel rapport avec le projet de Sarkozy ?

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !