dimanche 24 mars 2013

Blogowar entre @zededalus et @jesuiscethomme !

Tiens ! Il y a une blogowar entre Dedalus et Gauchede Combat. Je vais résumer. 

L'autre jour j'ai traité de connasse une twittos. J'ai présenté des excuses. Néanmoins, une andouille a fait un caca nerveux dans Twitter pour appeler les gens à m'unfollower : au prétexte qu'on n'insulte pas une femme. Dedalus a fait un billet pour démontrer que l'andouille insultait les femmes avec des exemples concrets alors qu'il jurait qu'il ne le faisait jamais. 

J’ai résumé cette première partie de manière courte pour faire en sorte que Gauche de Combat comprenne bien parce que, dans son billet, il me semble qu’il omet de dire le plus important à mes yeux.

L’andouille a déclaré dans Twitter que je n’étais pas fréquentable et qu’il unfollowerait tous ceux qui me followent.

L’autre aspect de cette première partie et qu’il faut souligner. En faisant son billet, Dedalus a fait un acte de solidarité pour un copain attaqué et je l’en remercie à un point que vous ne pouvez pas imaginer.

La deuxième partie de l’histoire, vous l’aurez compris, est que Gauche de Combat a fait un billet pour attaquer Dedalus, de manière assez violente.

Voilà…

Maintenant, je vide mon sac

Tout d’abord, j’ai bien eu huit ou neuf unfollows, ce jour là, soit cinq ou six de plus que d’habitude ce qui nous montre l’influence de l’andouille.

Je note néanmoins que parmi ces unfollows, il y a trois personnes particulières puisque je les connais. Le premier, on papotait parfois dans Twitter. La deuxième est une blogueuse qui m’a demandé plusieurs fois de RT ses billets, ce que j’ai toujours fait sans même le lire. Le troisième est un ancien blogueur que je connais dans la vraie vie et que je considérais comme un ami.

Je peux dire que ces braves gens peuvent s’interroger sur leur réel positionnement à gauche. Virer un type parce qu’un autre a dit qu’on ne pouvait pas me suivre sans se poser de question est totalement contraire aux idées que je me fais de la justice. Parce que c’est bien un jugement qu’ils ont fait.

Le plus drôle est que l’ancien blogueur se prétendait militant féministe. Or, il me vire parce que je traite les femmes à égalités avec les hommes : je les insulte de la même manière.

Mes insultes

Je m’en suis expliqué l’autre jour dans le blog politique (par erreur, c’est dans un autre blog que je voulais le faire). Je considère que certains propos sont beaucoup plus insultants que d’autres. Par exemple, le billet de Gauche de Combat à propos de Dedalus est bien plus insultant que le mot « connard » que je pourrais utiliser.

Les gens qui se permettent de me juger pour un langage parfois cru feraient mieux de remettre les pieds sur terre.

L’influence

Tant qu’on en est à remettre les pieds sur terre… Gauche de Combat (on va dire GdC, pour la suite…) signale le billet de Dedalus avec une note de renvoi : « ¹ … à qui je ne ferai pas la grâce d’un lien : ce serait lui faire bien trop d’honneur. C’est ce qu’il recherche par dessus tout : plus de visibilité… L’ombre insupporte l’orgueilleux. » Je vous passe le fait que c’est contraire aux usages de la blogosphère. On s’en fout un peu. Je passe aussi le fait que c’est inique : il se livre au procès de Dedalus mais ne donne pas à ses lecteurs les moyens de juger par eux-mêmes. C’est de la malhonnêteté intellectuelle.

Je ne passe pas le fond de cette note de bas de page : Gauche de Combat, pardon, GdC, s’imagine influent au point de ne pas vouloir mettre en avant le billet de Dedalus. GdC a pourtant un compteur de visites sur son blog et doit savoir le nombre de lecteur qu’il a : c’est, tout comme moi, dérisoire.

L’andouille, par ses tweets et l’énergie dépensée vendredi matin, m’a fait perdre une poignée de followers, c'est-à-dire : rien.

Dans son billet, GdC cite le tweet de Bruno Roger-Petit qui reprend le billet de Dedalus. Je suppose que chaque billet de BRP est lu par 10 ou 20 fois plus de personnes, si ce n’est pas 100, que les billets de GdC (et les miens, d’ailleurs). Le tweet de BRP aura généré plus de visites à Dedalus que l’ensemble des tweets que nous avons pu faire pour relayer son billet.

Il faut revenir sur terre.

Je vois souvent beaucoup de twittos qui passent des heures à éructer et à porter des jugements comme s’ils étaient importants alors qu’ils vont être lus, tout au plus, par une vingtaine de personnes.

Il faut revenir sur terre.

Par exemple, nous ferions mieux de nous unir pour donner du poids à ce qui nous est cher : les blogs politiques engagés. Nous devrions nous entraider mutuellement pour améliorer notre visibilité globale plutôt que de roter dans un réseau social sans intérêt.

Par un simple renvoi, GdC montre qu’il n’a toujours rien compris à sa propre influence…

Bloguer ?

Je blogue parce que j’aime écrire et j’aime lire l’actualité telle qu’elle est présentée par des braves gens, qui sont, pour beaucoup des amis plus ou moins proche. Je suis fatigué de voir tous ces gens qui se prennent au sérieux. Pendant ce temps, le grand capital et tout ça nous la mettent bien profond.

Ah merde ! J’ai été grossier.

Nous tournons en rond. L’andouille m’attaque dans Twitter. Dedalus prend ma défense. GdC attaque Dedalus. Je défends Dedalus. Si l’andouille me traite de gros con, la boucle sera bouclée.

La morale de cette histoire

Nous avons un type qui m’attaque parce que j’ai traité une femme comme je traite les hommes tout en se permettant lui-même de traiter une partie du monde fils de pute et de qualifier de conne ou de connasse certaines femmes qu’il croise.

Nous avons des types qui en unfollowent certains sans jugement parce qu’un type a dit qu’ils n’étaient pas fréquentable.

Nous avons GdC qui attaque Dedalus parce qu’il fait preuve de solidarité avec moi.

Elle est belle, la vraie gauche ! Ils sont beaux les féministes, les égalitaristes !

Question finale

GdC dit, dans son billet, que Dedalus opère une « entreprise méthodologique de destruction des blogueurs qui ne sont pas de son côté idéologique si étroit… »

Quelle est l’influence de Dedalus au point de pouvoir détruire des blogueurs ? La même que la mienne, la même que celle de GdC : aucune.

Par contre, dans son billet, GdC met une illustration avec le vrai nom de Dedalus.

Chacun jugera.

38 commentaires:

  1. Ne t'excuse pas d'insulter.
    Les premières insultes que personnellement je me suis pris, c'était de la part de personnes comme ton ilestcethomme que tu cites, et certains de ses amis zélés.

    Eux ont commencé l'insulte depuis bien plus longtemps que toi (qui a le droit d'en avoir pleins les roues de te faire insulter par des produits de trous du cul qui viennent te donner des leçons de tolérance et de démocratie de politique et tout ça).

    Et à la différence de toi (de nous), en plus de l'insulte, ils ajoutent une manière ordurière de concevoir la politique, le débat. Par le mensonge, par le procès d'intention, évidemment par les insultes. Et en 140 mots, ils estiment que ça a encore plus de force.

    Et aussi par des procès type celui que je viens de lire sur le site en question, où la manière de faire en mettant le vrai nom d'un collègue blogueur fait franchement froid dans le dos... Froid dans le dos, vraiment... Ils sont dangereux ces gens là.

    Je n'ai pas de conseil à te donner (je ne me le permettrai pas), mais tu n'as pas à t'excuser, surtout pas vis à vis de ces gens là.

    Bon courage à Dédalus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, j'avais des excuses à présenter à la twittos en question, que je ne connais pas et qui ne me parlais pas...

      Pour le reste, tu as raison.

      Supprimer
    2. Sauf sur un point : ils ne sont pas dangereux. Ils n'existent que dans les réseaux sociaux.

      Supprimer
    3. Heureusement qu'ils n'existent que dans les réseaux sociaux. S'ils avaient le pouvoir, je n'imagine pas ce que cela donnerait...

      (mais je trouve que les méthodes des militants dans les réseaux sociaux est, sur certains aspects, assez proches de celles de certains même militants zélés sur le terrain... génant, très génant)

      Supprimer
  2. C'est très bien que les stals sortent du bois. Ça clarifie.

    RépondreSupprimer
  3. Juste pour clarifier aussi, le commentaire du dessus et celui-ci sont signés amiral Woland.
    Putain d'iPad.

    RépondreSupprimer
  4. Mais qu'est-ce que c'est usant à la fin pour les observateurs de loin en loin comme moi, je n'ose imaginer pour toi et dedalus

    RépondreSupprimer
  5. Faux. J'ai tout compris. Peu me chaut ce dedalus sans intérêt. je tape d'autant plus dessus que j'ai l'immense bonheur de ne pas le connaitre. Dans la vraie vie, ce prétentieux m'insupporterait. Mais comme dedalus est venu à ton secours, je vole à celui de Thierry. Penser que ces conneries dans twitter, il les pense est d'une pure bêtise : il est éduc, et je l'ai vu prendre la défense d'une femme handicapée mentale (donc les deux termes qui vous font pousser des cris d’orfraie....) dont des blogueurs bien propres sur eux se moquaient méchamment. Je préfère regarder les actes donc plutôt que les paroles. En outre, ce qu'il écrit, la profondeur de sa pensée, et l'argumentation est un peu plus consistante que le vide abyssal de quelqu’un comme dedalus, qui doit s'attaquer à lui pour exister un peu. Enfin, tu te trompes sur l’influence que je me porterait : je ne m'aime pas, préfère les gens, en vrai. Et puis tu as raison ; rien de tel pour limiter l'éventuelle folie de son égo sur-dimensionné qu'un compteur de visite ; "alerte rouge" 311 vues... Etant donné que la plupart de mes billets font un peu plus de la centaine par beau temps, ce n'est pas si mal. Mais je m'en fous. Faire chier les leftblogs n'a pas de prix. Faire voler en éclat votre belle hypocrisie est un luxe de fin gourmet. je suis à la fois beaucoup moins et beaucoup plus con et lourd que vous ne l'imaginez : je peux être pire. je m'adapte à l'interlocuteur (ou trice) Hasta la victoria, siempre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais qu'il est éduc. Cela étant, ça ne pardonne pas grand chose.

      Tu n'as rien compris aux leftblogs. Nous ne sommes pas un groupe de blogueurs socialistes mais un groupe de blogueurs de gauche. Il y a même des blogueurs du Front de Gauche. Les leftblogs ne sont pas "une marque" mais un groupe de discussion Google, un fil Twitter et une page Facebook. Tu ne peux pas faire voler en éclat l'hypocrisie de "un groupe de discussion Google, un fil Twitter et une page Facebook".

      Cela étant, si tu dis que ce qu'il dit dans twitter n'est qu'une connerie, un jeu,... qu'est-ce qui te permet de penser qu'on ne fait pas tous pareil ?

      Enfin, dans ce jeu, est-ce bien Thierry qui doit être défendu ? En gros, tu viens de t'attaquer à l'avocat, à celui qui en défend un autre. Ce n'est pas joli joli...

      Supprimer
    2. @GDC Et c'est sans doute parce que tu ne me connais pas dans la vraie vie que tu as fait le choix parfaitement innocent d'aller chercher une illustration de moi sur mon compte G+ sur laquelle figure mon nom complet ainsi que mon lieu de résidence ? Oui, tiens, tu pourrais expliquer ce choix, ce serait très intéressant... On pourrait reparler d'hypocrisie ensuite.

      Supprimer
  6. ceux qui se revendiquent des leftblogs sont toujours un même noyau dur. Réponse incorrecte, voire faux jeton. Les Blogueurs FdeG qui sont dans les leftblogs feraient bien d'en partir : ils n'ont rien compris à l’influence idéologique dominante de ce réseau et feraient mieux de nous rejoindre. A moins qu'ils aiment à se mélanger avec les socio traîtres,ce qui est aussi leur droit.

    PS. je ne cautionne pas ce qu'écrit Thierry. je n'ai jamais écrit fils de pute ! ma mère est folle. Je n'ai jamais parlé de mongoloïde : ma fille est trisomique. Ce qui fait pourtant paradoxalement de moi quelqu’un de relativement équilibré pour avoir à supporter tant de bêtise humaine : ce monde est fou, et tourne en vrille bien plus que moi même, qui crée de mini tempêtes dans des verres d'eau : celui que je vous jette au visage pour n'avoir plus à être emmmerdé par des gens comme vous. Foutez nous la paix, nous n'avons rien de commun, si ce n'est une profonde aversion pour les cons. Mais comme ce sont toujours les autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... Tu penses que les blogueurs FdG qui sont dans les lb sont assez cons pour ne pas ce qui domine ?

      Supprimer
    2. GdC a pété un plomb, une durite... C'est Con.
      C'est l'effet:"Merde! On a tout raté!" version Front2Gauche.

      Supprimer
  7. @gerard Dugenou "foutez nous la paix" mais qui vient de souffler sur les braises avec son billet ?! Faut arreter deyx secondes la victimisation quand meme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce garçon est un peu paradoxal ! Il a un des blogs FdG les plus en vue et nous casse du sucre sur le nez tout en critiquant "notre" gouvernement et il faudrait qu'on l'oublie.

      Supprimer
  8. Joli billet, Nicolas. Merci - mais je proteste, je suis très très influent, moi, non mais !

    RépondreSupprimer
  9. votre mépris m'honore : c'est que je suis dans le vrai. La guerre (idéologique) a commencé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel mépris ? Tu viens là pour mentir sur les faits ou ne pas y répondre.

      Supprimer
    2. Celui-là sans doute : "Peu me chaut ce dedalus sans intérêt. " ;-)

      Supprimer
  10. La twittos qui t'a virée c'est pas une ex journaliste dans la plate-forme blog d'un hebdo de gauche par hasard?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas. Melody Hain de memoire

      Supprimer

  11. Du tripotage de nouille qui tourne en rond. Twitter fait juste office de piste cyclable, c'est tout . qu'est-ce que tu veux...quand je vois (sur canal+) la méluche qui fait de la retape auprès du nouveau et ancien secrétaire de la CGT (les deux très très emmerdés), tout ça me parait dérisoire.
    Sinon, existe encore la playstation, aussi, pour en faire une "Blogowar" avec des manettes.

    RépondreSupprimer
  12. non mais quelle poilade !!!
    merci pour cet épisode de la vie 2 ou 3 .0 en mode cour de récré
    ectoplasmes !

    RépondreSupprimer
  13. gratt gratt gratt je ne suis pas sûr que ces hautes volées avantagent quiconque. Dommage. Nos ennemis sont ailleurs. Ce sont tous ceux qui disent "amen" à Bruxelles, et l'éventail est large. On prend déjà tous ceux qui ont voté le TSCG, mais il y en a d'autres !

    * * * Égalité, Fraternité, Liberté * * *

    RépondreSupprimer
  14. Tout ça fait partie de la politique. C'est le principe de la République. Que les gens se foutent sur la gueule est le résultat naturel d'une équation. Les insultes font partie du débat. Ce qui est d'ailleurs assez malsain car au final la population est divisée en de petits groupes, ce qui nous affaiblit énormément face aux difficultés qu'on peut rencontrer.

    RépondreSupprimer
  15. Çà va, là-bas, à la Comète ? Mon café de prédilection, c'est la Perle... avec ses expos de peintures, ses concerts parfois le soir, et le patron qui pousse la chansonnette dans la journée. Et plein d'autocollants de toutes les formations et actions de gauche sur le mur.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !