jeudi 28 février 2013

Le camarade Gauche de Combat dans ses œuvres

Je l'aime bien mais il ne se rend pas compte de ce qu'il dit. Il mérite donc amplement une appellation de connard limité.

J'en ai franchement marre de ces cons qui lancent des attaques personnelles, même en prétextant l'humour, ce qui est toujours facile.

Ce qui m'amuse, c'est que ce genre d'abruti s'étonne toujours que son parti n'est pas majoritaire. Quand on manque de respect...

18 commentaires:

  1. "Never underestimate the power of human stupidity." écrivait Robert Heinlein, mon auteur préféré. Cela s'est vérifié à chaque nouveau statut de ce triste sire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Il a voulu prouver qu'il était con.

      Supprimer
  2. Ouais, ça pisse loin. La grande joie, quoi.

    RépondreSupprimer
  3. Tenez, vous deux, une bête connerie, ça détend :
    http://dirtdump.tumblr.com/post/44228183970/la-dulzura-edwige-fenech

    RépondreSupprimer
  4. Ces minables vont continuer à se faire allégrement dépasser par le Front National, et à rester à des pourcentages minables.

    J'espère simplement, et très sérieusement, que la gauche républicaine leur fermera leur liste aux prochaines élections municipales. Et qu'ils resteront où ils doivent rester : c'est à dire loin du pouvoir, pour ne pas faire plus de mal qu'ils n'en font maintenant.

    Ce tweet est particulièrement nauséabond en tous cas... En matière d'insanités en tous cas, ils sont imbattables.

    Bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  5. Ne dites pas de mal de GdC : quelqu'un qui a été assez fin pour s'apercevoir que j'étais un pauvre type pourrissant tout ce qu'il touche (je ne vous dis pas l'état de ce clavier ni celui de ma femme…) mérite votre respect.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Didier, Pour l'Université Lille2, ça va mieux?

      Supprimer
    2. Ben non, dans la mesure où ça n'empêche pas que de nombreuses analyses largement aussi sérieuses montrent que l'immigration est un gouffre financier. Au moins pour une raison simple d'ailleurs, c'est que votre “étude” ne prend évidemment pas en compte ce que coûtent les immigrés naturalisés, leurs enfants et, désormais, leurs petits-enfants.

      Sans parler des clandestins dont, par définition, il est très difficile d'évaluer le poids financier.

      Supprimer
  6. C'est quand même très moche ce genre de tweet, nul à chier.

    Tiens: rien avoir avec le pâté, mais là tout de suite maintenant en direct-live, j'ai un souci de "contact serveur" pour m'abonner aux commentaires... (cf: ton billet d'hier ou avant-hier)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !