lundi 4 février 2013

Indemnité du Président du CSA : la polémique foireuse

La polémique vient d'on ne sait où et arrive sur le blog de Jean-Marc Morandini : le gouvernement aurait presque multiplié par deux le salaires du Président du CSA suite à la nomination d'Olivier Schrameck à ce poste, l'ancien directeur de cabinet de Lionel Jospin.

Une rapide recherche sur Wikipedia nous fait tomber sur cet article disant que le salaire du précédent Président du CSA est de l'ordre 185 000 euros. Une recherche Google permet de trouver différentes sources.

Cette indemnité avait fait polémique.

11 commentaires:

  1. Mouais... Mais du coup, tout ça n'est pas très clair quand même... non?

    RépondreSupprimer
  2. Ben si... 100 000 euros pour un tel poste n'est pas beaucoup. Les 55 000 euros ne sont pas crédibles.

    C'est au CSA de communiquer la vérité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui attends, je parle pas du montant en lui-même hein. Je dis juste que ce n'est pas très aisé de savoir si oui ou non le salaire a été outrancièrement augmenté.

      "C'est au CSA de communiquer la vérité" )=> voilà.

      Supprimer
  3. En conclusion, d'après Morandini le patron du CSA aurait donc diminué son salaire.

    RépondreSupprimer
  4. Il semble que Morandini a modifié son billet en ajoutant :

    " Jeanmarcmorandini.com a joint le CSA qui précise que "le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel perçoit bien une indemnité annuelle de 100.500 euros."

    Et d'ajouter que "Olivier Schrameck touchera la même indemnité que Michel Boyon, son prédecesseur. L'indemnité du président du CSA avait été réévaluée en 2008 à 100.500 euros. Egalement, le président du CSA touche un salaire fixe annuel de 83.000 euros." "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et ben voilà! Morandini dit donc n'importe quoi c'est confirmé

      Supprimer
    2. Il faudrait voir d'où c'est parti.

      Supprimer
    3. direct matin apparemment mais c'est pas clair...

      Supprimer
  5. Morandini dit toujours n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Grand Bordel des médias!

      Supprimer
  6. J'aimerai bien que le CSA interdise à Zahiazezette d'écrire des livres pour enfants, qui font bander les parents. Cette demoiselle n'est pas franchement un exemple pour les jeunettes.
    Là le CSA aurait une belle carte à jouer...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !