mardi 26 février 2013

Aidons @elooooody à se débarrasser de ses trolls réactionnaires

Ma consœur Elooooody connait l'honneur suprême. Didier Goux a ajouté son blog dans sa blogroll. Selon les mois, ça va lui valoir des milliers de visiteurs supplémentaires et elle sera canonisée. Par contre, elle doit subir les dommages collatéraux : recevoir une masse de trolls réactionnaire, comme cela fut le cas suite à un de ces derniers billets.

Que sont les trolls réactionnaires ? On s'en fout.

Il y a trous catégories de trolls réactionnaires : les sympathiques, les imbéciles et les casses burnes. Ces trois catégories ne sont pas exclusives. Il y a des imbéciles casse-burnes.

Ne traitons pas des sympathiques. Il faut les vénérer comme tous les commentateurs sympathiques. Tentons de les convaincre de devenir militants de gauche mais n'y dépensons pas trop d'énergie. C'est peine perdue.

Les imbéciles sont gênants mais sans plus. Un fond de politesse nous oblige à y répondre. Ca nous fait perdre du temps et ça gâche un peu l’ambiance dans les commentaires où des gens intelligents viennent soutenir une discussion de haute volée.

Il nous reste les casse-burnes, imbéciles ou non. J’ai oublié une catégorie : les autres. Ceux qui ne sont ni imbéciles ni casse-burnes mais quand même réacs. S’ils viennent souvent, ils deviennent casse burne ce qui limite la théorisation du système. S’ils ne viennent pas souvent, ce ne sont pas des trolls. Donc on s’en fout. Dans le doute, on les traitera comme les imbéciles pas casse-burnes.

Vous m’avez suivi ? Ca va se compliquer.

Les casse-burnes pas imbéciles sont des imbéciles puisqu’ils vous cassent les burnes. Les réactionnaires sont normalement un peu vieille France et tout ça : vachement aimables, courtois, … Si vous leur accordez de l’importance, ils se sentent bien, s’imposent, continuent à argumenter… Ils ont comme principale caractéristique, comme vous avez été poli, de ne pas comprendre qu’ils n’arriveront pas à vous convaincre. Ils s’entêtent et finissent par perdre la courtoisie qu’ils avaient. Comme ils vous importunent, vous avez tendance à perdre la vôtre et cela finit en eau de boudin. Ils oublient la règle de base : c’est vous le taulier de blog et c’est à vous d’avoir le dernier mot.

Je vais donner deux raisons impératives de les virer.

La première : ils vous cassent les burnes. Je sais, je me répète. Non seulement, ils vous font perdre du temps mais ils finissent par vous obséder ce qui vous empêche de penser à autre chose.

La deuxième : ils ruinent l’ambiance dans les commentaires et impressionnent les braves gens qui viendraient vous laisser un mot sympa, juste pour dire qu’ils ont aimé ce que vous avez écrit.

Parmi les imbéciles qui commentaient chez Elooooody, un me disait que, comme elle traitait bien les commentateurs, son blog était devenu plus populaire que le mien. Je ne sais pas ce qu’il entend par blog populaire. C’est moi qui parle de bistro, de bière, de cul et de nichons. Peu importe ! Ainsi, je ne peux pas dire si mon blog est plus populaire que celui d’Elooooody et ça a peu d’importance : je ne participe plus à des concours de bites pour des classements idiots qui fonctionnaient à la popularité du blogueur.

Toujours est-il que si les commentaires des billets de blogs sont remplis de gens qui se prennent pour plus intelligents que tout le monde, son blog risque vite de perdre en popularité puisque le passant ne s’y sentira plus chez lui…

Didier Goux et moi avons du activer la modération des commentaires sur nos blogs principaux. J’ai demandé à l’imbécile en question s’il avait une idée des raisons qui nous ont poussés à le faire.

Il n’a pas répondu à ma question parce qu’il n’a pas la réponse. Je ne suis pas le porte-parole du vieux, mais j’ai clairement activé la modération des commentaires pour virer ceux des casse-couilles et des imbéciles, pour garantir que les commentaires de mon blog soit un lieu où l’on puisse avoir une discussion sereine.

Outre les spams, ce sont quatre ou cinq interventions que je supprime, chaque jour. Si je ne le faisais pas, l’ambiance serait détestable parce que les imbéciles prennent leurs aises.

Il y a trop de cons.

Mais il faut regarder l'avenir. Tout d'abord, à force d'être trollé sur certains sujets, on n'ose plus les traiter. Surtout, à force d'être emmerdés en permanence, on perd le plaisir à bloguer et ça c'est grave !

Si j'avais un conseil à donner à Elooooody, je lui dirais de tenter la méthode douce : expliquer à un type qui intervient pour la deuxième fois que vous vous quitterez nécessairement sur un constat de désaccord et que ses interventions ne sont plus souhaitables...

62 commentaires:

  1. un conseil et un seul ? Fermer les commentaires

    RépondreSupprimer
  2. Ceci est un commentaire sympathique

    RépondreSupprimer
  3. 1 Faire un autre billet (et ne plus répondre au billet polémique) suivez mon regard ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une solution mais ce n'est pas drôle.

      Supprimer
  4. Je confirme quand même qu'Elooooody parle moins de cul et de nichons que toi. Ce qui ne gache finalement pas grand chose à la qualité de vos blogs, remarque...

    Je vais garder ton billet : une belle leçon à suivre.

    (par contre, as tu fait déjà un billet sur la définition du "réactionnaire" ? Je te dis ça parce que je trouve que des bonnes âmes qui se considèrent hautement progressistes et tolérants du bon coté du monde et tout ça sont davantage réactionnaires que les plus réactionnaires des réactionnaires...
    Mais ça ne dit pas ce qu'est un réactionnaire, et c'est pas l'objet du billet donc je suis HS donc je suis imbécile casse-couilles (mais je me considère aussi sympathique donc ça va))

    Mais vraiment un bon billet en tous cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Ya pas de définition.

      Supprimer
    2. Non. Je t'ai répondu rapidement. Cherche sur internet mais tu ne comprendras rien. Ça correspond à une vieille définition.

      Supprimer
    3. Chercher sur Internet, mais... (comment ?)
      Je déconne...

      (mais remarque j'ai quand même cherché, et c'est vrai que j'ai rien compris)

      Supprimer
  5. Nous sommes tous le Léon ou le Frédi Maque de quelqu'un : d'où la modération, en effet.

    RépondreSupprimer
  6. Un blog politique est fait pour soutenir une conviction politique, et éventuellement essayer de tenter d'influencer au cas on ne sait jamais les indécis, il me semble.
    Pourquoi commenter quand on est pas d'accord ?
    Personnellement je ne discute jamais politique avec Didier Goux, par exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu peux discuter avec lui contrairement à d'autres andouilles. Il sait qu'on ne sera pas d'accord donc ne se fait pas chier à argumenter. Un commentaire et hop ! Après on discute mais on parle plus de politique.

      Supprimer
  7. Merci pour ces excellents conseils avisés.

    RépondreSupprimer
  8. 88 commentaires sur son dernier billet!
    Je compatis...
    D'ailleurs, même avec la modération, on a la gentille visite de Didier Goux de temps en temps.
    Tu remarqueras que je suis polie, vu qu'il a réussi à apprécier un de mes billets, ça s'arrose(!)

    RépondreSupprimer
  9. Oui tu as raison. Ne fais pas de concours de bite avec moi, tu serais déçu.
    Commentaire inutile, j'avoue.
    Mais quel bordel quand même!
    Et quelles barres de rire aussi!

    RépondreSupprimer
  10. L'imbécile en question a bien compris que tu étais un justicier des blogs et je ne préfère pas chercher le dialogue avec tes petits protégés. Je préfère ne pas donner mon point de vue car on est "réacs, bite, con, connard...". Il faut que tu fasses ton zorro à chaque fois et t'écouter devient pénible. Voilà.
    En attendant, Elodie n'a aucune leçon à recevoir de toi. Elle est mille fois plus ouverte d'esprit que toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est son côté "travailleurs social", elle aime bien discuter avec les tarés.

      Supprimer
    2. ma grande bonté d'âme charitable

      Supprimer
  11. "Il y a trop de cons."
    Continue à croire qu'insulter les gens fait de toi un grand, l'illusion allonge l'espérance de vie ;)
    Si toi tu es très intelligent, oh putain que je suis heureux d'être con!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête d'opposer intelligence et connerie. Ça montre que tu es con et pas intelligent.

      Il y a un tas de gens intelligent que je qualifie volontiers de con. Notamment parmi les hommes politiques. Je ne veux insulter personne mais il y a un tas de cons qui finissent ministres mais pour arriver là il faut être intelligent.

      C'est ce qu'il y a de bien avec le mot "con", il n'a pas de définition.

      Supprimer
    2. con

      OK

      Je sors.

      Je suis partie.

      je ne suis plus là.

      Supprimer
    3. Ah ! Ouf ! Du coup je vais en envoyer une dernière à Pierre.

      Supprimer
    4. tiens, je reprend ce billet pour un autre thème et j'ai oublié ce lien, oups, je vais réparer

      Supprimer
  12. Pierre,

    J'oubliais de préciser puisque tu ne sembles pas avoir compris.

    Tu te rends compte que j'ai été obligé d'activer la modération des commentaires de mon blog parce que quelques connards n'ont pas respecté mes demandes, notamment de limiter leurs interventions ?

    Tu es le type même de connard qui rentre chez des voisins pour prendre l'apéro sans même te rendre compte que tu déranges mais qu'ils sont obligés d'être polis.

    Tu n'es qu'une crevure qui donne envie de gerber par tant d'impolitesse.

    Le pire de ta connerie, tu la montres en venant ici, en montrant que tu viens me lire pendant tes heures de loisir, comme un pauvre type frustré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Connard", "crevure", "gerber", "connerie", "frustré".
      T'es vraiment limité pour un mec qui se dit de gauche. Mais tu ne peux pas le voir, ce n'est pas grave.
      J'étais venu chez Elodie donner mon avis sur votre idole Taubira, et t'as déboulé direct pour dire à Elodie quoi faire. Tu estimes qu'elle n'est pas assez intelligente pour réagir de manière autonome. Soit. Continue à m'insulter, continue à te croire intelligent. En attendant tu prends Elodie pour une débile, et ce n'est pas mon problème.
      Ne t'inquiète pas, Elodie restera auprès de toi. Elle restera socialiste, elle sera toujours avec toi pour vanter les mérites de vos idoles.
      C'est fou comme tu peux être intolérant et ton égoïsme t'empêchera toujours d'avoir du recul. C'est dommage.

      Ceci dit, je n'ai aucune haine contre toi, je suis même un peu triste de voir que je provoque chez toi de la colère.

      En tout cas tu dictes aux gens quelle ligne de conduite à adopter. Tu n'aimes ni la liberté, ni la différence. Un comble pour quelqu'un de gauche.

      Tu devrais prendre quelques jours de repos car là t'as la caboche qui chauffe.

      Supprimer
    2. Mais non, c'est toi qui ne comprends rien à rien. J'ai rétabli une vérité. Lis donc bien mon commentaire. Surtout cet extrait :

      "Tu te rends compte que j'ai été obligé d'activer la modération des commentaires de mon blog parce que quelques connards n'ont pas respecté mes demandes, notamment de limiter leurs interventions ?"

      Je t'ai demandé de quitter mon blog plusieurs fois, tu as refusé. Tu es un emmerdeur fini et tu gâches mon blog.

      Tu devrais avoir honte, profondément. Mais tu es bien trop bête, réellement, pour comprendre. Ton comportement est le même que celui d'un voisin qui se mêlerait de toutes les conversations.

      Supprimer
    3. Je devrais avoir honte d'être venu donner mon avis chez Elodie? Notre engueulade est partie de là. Pour les trop nombreux commentaires, je suis d'accord et j'ai arrêté de te pourrir ton blog depuis belle lurette.
      Nicolas, je crois tu ne te rends pas compte de ce que tu dis... Je devrais avoir honte d'être passé donner mon avis chez Elodie. Du délire.
      Toi tu devrais avoir honte pour toutes les victimes que la Justice de mme Taubira ne défend plus. Pense au peuple, redescends sur terre, et arrête de croire que la politique c'est la vie.

      Supprimer
    4. Tu ne comprends rien : tu devrais avoir honte de m'avoir obligé à fermer les commentaires de mon blog.

      C'est tout.

      Supprimer
    5. "Ne t'inquiète pas, Elodie restera auprès de toi. Elle restera socialiste, elle sera toujours avec toi pour vanter les mérites de vos idoles."

      Bon alors là, c'est un peu n'importe quoi quand même...

      Supprimer
    6. J'hallucine. C'est à cause de moi que t'as été obligé de fermer tes commentaires?
      Je ne pensais pas avoir autant de pouvoir.
      Tu te fous du monde, j'ai arrêté de venir commenter chez toi depuis au moins 4 mois et tu m'avoines pour un truc que je ne fais plus.
      Si je bossais dans une agence de voyages je t'offrirai un billet pour une croisière Costa.

      Supprimer
    7. Tu n'es pas le seul.

      Ca ne fait pas 4 mois, mais deux, j'ai fermé juste avant le fêtes et c'est depuis que tu ne viens plus. C'est à toi de partir en voyage.

      Supprimer
    8. Elooooody, oui c'est n'importe quoi. Tu as vu le nombre de commentaires, ici. Tu comprendras pourquoi je te conseille instamment de virer ce type de chez toi...

      Un jour, il finira par te prendre tes pantoufles puis tes bières dans le frigo.

      C'est n'importe quoi parce que cet imbécile est persuadé que je crois que les trolls réacs vont te convaincre et que je te donne de conseils pour que tu ne deviennes pas réac à ton tour.

      Ils n'ont aucune conscience politique...

      Supprimer
    9. J'avoue Elodie, ça paraît absurde, mais il faut parfois lire entre les lignes pour comprendre le pourquoi du comment. J'ai osé venir commenter sur Tata Christiane et Nicolas a déboulé direct pour te dire quoi faire avec les commentaires.
      Je me demande bien pourquoi Nicolas aurait un droit de regard sur ta manière de tenir ton blog. J'en suis arrivé à la conclusion qu'il a peur que tu finisses par ne plus être entièrement de gauche. Il a dit que trop de réacs sur ton blog aurait une incidence sur toi. J'estime que tu es assez grande pour me dire dégager ou pour ne pas te laisser influencer.

      Supprimer
    10. Allez Elodie, fait ce que te dit tonton Nicolas. Tu n'es pas assez grande pour savoir comment réagir. Oui je laisse des commentaires quand tu parles de moi pour m'insulter. Désolé de répondre à tes attaques de bas étage.

      Supprimer
    11. "Allez Elodie, fait ce que te dit tonton Nicolas. Tu n'es pas assez grande pour savoir comment réagir."

      On se tutoie maintenant?

      Supprimer
    12. Oups! Non, en effet. Quel malotru je fais Elodie. J'en ai oublié les élémentaires règles de politesse. Parce que vous avez l'air djeun's que je me suis permis. Mais je ne viendrai plus vous emmerder. J'en ai un peu marre d'être la cause d'un merdier à chaque fois. Je ne veux pas mettre en péril les relations qu'entretiennent les blogueurs entre eux.

      Quel malheur j'ai eu de donner mon avis chez vous sur Tata Christiane.

      Supprimer
    13. "Je me demande bien pourquoi Nicolas aurait un droit de regard sur ta manière de tenir ton blog."

      Ah bon ? Il faudrait que je ne regarde plus comment les gens tiennent leurs blogs ?

      Tu ne comprends rien : je n'ai aucun pouvoir pour donner des ordres à Elooooody. Je lui donne des conseils, comme tu lui donnes le conseil de ne pas m'écouter. Et tu lui donnes des conseils et tu voudrais que je n'en donne pas.

      Je me demande si tu n'es pas plus fou que con.

      Supprimer
    14. "J'en ai un peu marre d'être la cause d'un merdier à chaque fois. "

      Ben oui, à chaque fois. Tu devrais t'interroger...

      Supprimer
  13. Nicolas, on se prend souvent le chou, mais je tiens juste à te dire que je n'éprouve aucune haine envers toi. J'estime que les mots que nous échangeons font partie de la vie, du dialogue, on ne peut pas tous penser la même chose.
    En fait ça me fait chier car je t'ai mis en colère, alors que je ne parlais que de votre tata Christiane. Dommage que tu n'acceptes pas qu'on ne puisse pas l'aimer. J'ai été surpris que tu dises à Elodie comment réagir avec les avis divergents.

    Je le répète, ce n'est pas parce que je m'engueule avec toi que je te déteste. Mon coeur ne se laisse pas dicter par mes humeurs. Ce n'est pas parce que tu m'agaces par ton interventionnisme que je ne t'aime pas. Je continuerai à lire ton blog et à ne pas commenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne m'as pas mis en colère. Tu voudrais qu'on soit copain. Je n'ai pas envie d'être copain avec toi. Désolé.

      Je n'ai pas dit à Elooooody comment faire avec des avis divergents, comme mon blog a sept ans, je me suis permis de lui dire qu'elle avait une attaque de commentateurs réactionnaires et qu'elle devrait les arrêter avant que son blog devienne pourri, comme le mien, où des connards m'obligent à activer la modération des commentaires parce qu'ils sont trop bavards, trop prétentieux,... Ils ne comprennent pas qu'on puisse ne pas être d'accord avec eux mais ils viennent vous reprocher de ne pas vouloir de contradiction. C'est de la folie. Ce sont des fous !

      Tu ferais mieux d'arrêter de lire mes blogs et de m'oublier. C'est pour ta santé mentale que je dis ça. Je ne suis pas ton copain.

      Supprimer
    2. Je ne veux pas être ton copain. Je dis que je n'éprouve aucune haine envers toi. Il y a une nuance. Tu n'es pas mon ennemi non plus. Tu es ni pote ni ennemi et je ne comprends pas pourquoi tu te mets en colère. On dirait que tu joues le parrain parfois.
      Tu es juste un thermomètre de la socialie. Tu permets de prendre le pou de la France des gôches.

      Supprimer
    3. En plus, politiquement, tu es complètement ignare, je ne suis absolument pas représentatif de la pensée de mes camarades.

      Supprimer
    4. C'est un compliment d'être ignare en politique. Quand on voit les désastres que les politiques provoquent dans la vie, dans la réalité, chez le peuple, on se dit que la science dite politique c'est bien des foutaises. Je n'ai pas l'habitude de croire en des gens en qui je n'ai pas confiance.

      Si les politiques étaient vraiment efficaces, le pays ne serait pas un épouvantail.

      Supprimer
    5. Si ça fait un désastre, c'est aussi parce que des ignares en sciences politiques ont leur mot à dire...

      Supprimer
  14. La Justice, la vraie, est dans les actes et pas dans l'idéologie.
    Vous défendez vos rêves, je défends la réalité. Je suis là pour tous ceux qui n'ont pas les moyens de quitter des quartiers de merde, des gens qui se sont fait traumatiser par des multi récidivistes qui auraient du être enfermés. La réalité est bien trop insoutenable et trop forte pour qu'on puisse décemment croire que le rêve fera plier le réel.
    Ca n'a pas plu à Nicolas, j'ai bien compris qu'on ne touche pas à vos idoles. En attendant, le soutien que vous apportez à tata Christiane contribue à faire vivre l'enfer à des millions de Français.
    Restez entre vous avec vos idéaux, à croire que la réalité n'existe pas, et la France continuera à décliner.

    Adios.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf ! Te voila représentant du peuple, maintenant !

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !