lundi 31 décembre 2012

Ces procès made in Twitter

Ce matin, au réveil, j'ai encore constaté qu'on avait fait mon procès dans Twitter. Je sais que ça fait de la peine à certains quand je deviens grossier mais je vois mal comment je pourrais qualifier autrement que par "trous du cul" ou "connards" ces abrutis qui me tombent sur le poil en pleine nuit.

"L'humain d'abord" qu'ils ont pour slogan, au Front de Gauche. Les dirigeants de ces partis devraient rappeler à leurs ouailles qu'il y a des humains derrière les comptes Twitter.

Néanmoins, cette fois, nous avons un cas d'école à étudier : ce crétin est revenu jusqu'à un tweet du 2 décembre (sachant que j'en fais entre cinquante et cent par jour, je vous laisse compter) pour baser son procès à charge.

Rendez-vous compte, braves lecteurs ! Je représente le mal. Le 2 décembre j'ai balancé dans Twitter une photo de ce que je mangeais à la Comète.

Alors ? Connards ou trous du cul ?

Je vous laisse choisir.

10 commentaires:

  1. Même si ça me fait de la peine que tu le laisses aller à de vils sentiments humains, j'essaie de trouver un qualificatif plus vulgaires que "connards" et "trou du cul". C'est ce qu'ils m'inspirent ces gens que tu mets en avant...

    Avec du courage en plus : ils sont bons de t'insulter en pleines nuits...

    Je ne dirais rien de plus sur le Front de Gauche et ce slogan, qui est une insulte pour les humanistes et les républicains. Mais tu sais ce que j'en pense de ces gens, de leurs méthodes.

    Connards, trous du cul, je ne sais pas. Mais ces gros malins qui twittent en insultant avec la faucille et le marteau en début de pseudo ne méritent vraiment pas que tu t'emmerdes pour eux. Ils ne sont rien (sinon du nocif pour la politique et la république...)

    Bonne fin d'année, et laisse les tomber... (même si je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Mais si ça m'avait emmerdé j'aurais fait ce billet au réveil. Là, je fais un billet à froid.

      Supprimer
  2. Je ne sais plus où je t'ai laissé un com' disant mon avis sur ce sujet !
    Bravo pour ta verdeur de langage qui envoie balader les goujats !
    Quant à ce que tu leur promets ... quelques friandises dans le fondement ... je suis sûre que le retour du refoulé ferait du bien à certains ! ...
    :DDD
    Ouais, j'sais, j'exagère ... Mais à peine !
    Bz

    RépondreSupprimer
  3. Le sachiez-tu ? "Connard" se traduit en anglais par "asshole", qui lui-même signifie littéralement "trou du cul". La vie est bien faite. Donc va pour les 2 : fromage ET dessert, connards ET trous du cul.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !