mercredi 7 novembre 2012

Fredi M, le troll réactionnaire con

Vous ne connaissez pas Fredi M ? Ce n’est pas grave. C’est un con. Et un réactionnaire, ce qui n’est pas nécessairement un pléonasme. Il n’a pas de blog mais commente occasionnellement les blogs de mes copains réacs et vient parfois sur mes blogs.

Il est désabusé. Ce n’est pas le réactionnaire qui a gagné ce matin, aux USA. Du coup, à gauche, on est plus ou moins contents. Je dis bien plus ou moins car, comme le souligne Dorham, au fond, on ne sait pas trop pourquoi. Pauvres réactionnaires ! Non seulement, c’est un « progressiste » qui est élu mais en plus, il n’est pas blanc blanc dans cette histoire. On se demande pourtant pour ce con de Fredi M. est malheureux ; je vais lui rappeler qu’Obama est président depuis quatre ans, sa réélection n’est pas une surprise.

Du coup, Fredi M vient troller les billets de blog où je parle d’Obama. Il ne sait pas lire et pense que je me réjouis de sa victoire : non, je me réjouis de la défaite de l’autre. A la fin, ça me lasse. C’est à cause de Dorham qui lui répond toujours…

Du coup, je déclare ses commentaires en spam.

Le premier, sur l’illustration, est au bout de la flèche rouge du bas. Comme j’ai effacé, il n’est pas content et me fait remarquer, voir la flèche bleue, que je prouve que je suis un con en supprimant ses commentaires ce qui prouverait que je refuse la conversation. A la limite, j’ai un peu de pitié. Il est comme ses simplets un peu ivrognes que je rencontre dans les comptoirs. Je refuse la conversation parce que ça me gonfle, ils n’ont rien à dire. Ils voudraient être écoutés mais ils n’ont rien d’intéressant à dire. Ils jouent le rôle du con dans le repas de famille. Moi, je rembarre. Mais il est toujours compliqué d’expliquer à un con que c’est un con.

Le con rembarré par un non con est persuadé que le non con est un con du coup. C’est une notion très difficile à expliquer. Par exemple, quand Fredi M va lire cette phrase, il va se dire « ah mais quel con » ou « ah mais quel demeuré » ou je ne sais pas qui revient de toute manière au même. Pourtant, je connais bien les cons après des heures de comptoir et de blogage et je peux vous certifier que, dans l’opération, le con est bien Fredi M.

Vous avez vu la flèche bleue. Il dit que je suis con parce que je refuse de causer avec lui.

C’est amusant, c’est de savoir que ce con est un petit dictateur qui mémorise ses commentaires dans un fichier. Il gère des fiches. Je ne sais pas comment il s’organise. Vous avez vu la flèche rouge du haut : il a remis le même commentaire que celui que j’avais viré (en y ajoutant une bricole).

J’ai horreur de ces cons qui gèrent des fiches et insistent, au dépit de tout savoir vivre, faisant preuve d’une connerie caricaturale.

Vous avez vu la deuxième illustration, à droite là. Six fois le même, sur deux billets différents. Il a probablement déjà fait plus, ne comprenant pas qu’il me suffit de cliquer sur « spam » pour virer ses bêtises…

Soyez charitables. Ayez pitié. Fredi M. est seulement un con comme il en existe tant.

15 commentaires:

  1. C’est amusant, c’est de savoir que ce con est un petit dictateur qui mémorise ses commentaires dans un fichier. Il gère des fiches.

    Que n'allez-vous imaginer là !!!
    J'ai juste une mémoire d'éléphant.
    Mais vous pensez sérieusement que ça interesse vos visiteurs ?
    Vous me faites pitié tiens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca va amuser mes lecteurs, oui. Surtout ta réponse puisque que tu prouves ce que je dis : un con ne comprendra jamais qu'il est un con.

      Ca prouve aussi que tu épies mes blogs comme un con frustré. Tu as mis un quart d'heure à commenter. Tu aurais du attendre deux ou trois heures...

      Une pitié, en effet...

      Supprimer
    2. Pffffffff.....
      Et toi 5 minutes à me répondre, l'oeil rivé sur tes 10 blogs.
      Une pitié en effet.
      J'abandonne va.
      Mais ne bois pas trop ce soir, qu'après tu racontes des conneries plus grosses que toi.
      Je le sais: j'suis comme toi sur ce point. En moins con évidemment.
      Dis, que ferions nous sans ce petit vocable, "con". Toi tu en fais un usage immodéré.

      Supprimer
    3. Ben je reçois un mail quand un commentaire est posté sur un de mes blogs. Tu ne reçois pas un mail quand je fais un billet, si ?

      Comme tu es énervé et en colère, tu traînes sur mes blogs pour chercher une connerie. Tu es vraiment un con aigri mais ce n'est pas grave.

      Supprimer
  2. Bref, vous continuez à discuter ensemble, quoi…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais à propos d'un sujet qu'il connait : lui. Il connait mal, d'ailleurs : il se croit intelligent.

      Supprimer
    2. Maître Goux y verrait-il un problème ?

      Supprimer
    3. Quoi.....
      J'dérange personne !
      J'cause tout seul là.
      Au fond du comptoir de la Comète, à droite à côté des chiottes.

      Supprimer
    4. Nous étions accoudés, là, calmement. Nous refaisions le monde. Soudain, j'ai levé un œil vers la rue ; ce monde tournait sans nous.

      Pas mal, pas mal du tout.
      J'ai ressenti ça certains matins du côté de la rue St Denis après une nuit de débauche où, mes amis et moi, nous nous sentions si grands, si beaux, si jeunes.
      Et qu'il nous fallait aller dormir de toute urgence.
      C'est de vous ?

      Supprimer
    5. Tu t'es senti si beau et si jeune, toi ? Pourquoi fais-tu tant d'efforts pour passer pour un vieux con rabougri et moche, alors ?

      Supprimer
    6. Je n'y peux rien c'est l'époque qui veut ça.
      De qui cet aphorisme pour clodos ?

      Supprimer
    7. Quel aphorisme ? J'appelle ça un sous-titre. Maintenant, montre nous de quoi tu es capable, à part de rendre ridicule en continuant à intervenir ici après avoir déclaré abandonner.

      Supprimer
    8. T'es vraiment irrésolu comme mec: tu ouvres un sujet qui n'interesse personne à part moi et tu me reproches d'y commenter.
      As-tu conscience de tes contradictions ? De quoi veux-tu que je me montre capable à part de te tendre un miroir où tu refuses de te voir ?
      Bonne nuit.

      Supprimer
    9. Où as tu vu un reproche ? J'ai fait ce billet pour toi, mon canard, tu peux continuer à intervenir, du moment que tu continues à prouver à quel point tu es ridicule.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !