mercredi 17 octobre 2012

Décapitation et prostitution en burqa

L'affaire est affreuse. Une femme a été décapitée pour avoir refusé de se prostituer. Mais finalement, le fait qu'elles soient obligées de le faire est naturellement ignoble. La décapitation n'est qu'un détail (je plaisante, je mime Le Pen). Mais le pire n'est pas que des proxénètes puissent penser à gagner de l'argent avec ça, mais de penser que des clients puissent faire un choix ainsi.

Comme si je choisissais un poisson déjà emballé sur le marché de Bicetre.

N'allez pas croire que je suis odieux : le tout me révulse.

Y compris qu'en France, on puisse trouver des tarés opposés à l'interdiction du port de la burqa.

Collabos.

21 commentaires:

  1. C'est vraiment n'importe quoi, cette histoire de décapitation...il y a vraiment du boulot sur cette planète

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette histoire de putes en burqa aussi, surtout ! A priori, la burqa, c'est pour cacher un corps, pas vraiment la prostitution.

      Supprimer
  2. Tiens, ça y est, vous êtes passé du côté obscur de la force ?

    C'est vraiment typique de l'arrogance occidentale, ça, de mépriser les coutumes locales de l'Autre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mais c'est une question de Droits de l'Homme.

      L'homme a le droit de choisir la pute qu'il va tirer en fonction de son visage, au minimum. Voila encore des contrées où les bonnes femmes ont tous les droits. C'est lamentable.

      Supprimer
  3. Décapitation et prostitution dans l'ordre ? C'est un concept pour avoir des femmes silencieuses ?

    RépondreSupprimer
  4. Mais quel sale type abominable !
    Je vais dénoncer votre blog gynophobocentré aux autorité-E-s compétentes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier, vous pouvez rappeler à Suzanne la définition de la femme idéale ?

      Supprimer
    2. Mais très volontiers, mon cher, très volontiers. D'autant qu'il existe en fait deux versions de la définition, la seconde étant une variante par addition de la première.

      La première : « La femme idéale mesure 1,10 m, a les oreilles décollées et le crâne plat. »

      1) 1,10 m pour avoir la bouche pile à la bonne hauteur ;
      2) les oreilles décollées pour pouvoir lui imprimer des deux mains le rythme souhaité ;
      3) le crâne plat afin d'y poser son demi de bière.

      Dans la seconde version, la femme idéale présente les mêmes caractéristiques, plus une quatrième, qui est qu'elle a subi récemment une trachéotomie. La raison est la suivante :

      4) Parce qu'un petit peu d'air frais sur les couilles, ça fait toujours du bien.

      Restant à votre service, je vous prie d'agréer, Cher gauchiste de merde, etc.

      Didier Goux, créateur de femmes idéales depuis 1842.

      Supprimer
    3. Ce qui montre bien que ces sauvages afghans n'y connaissent rien en femmes, puisqu'ils leur coupent la tête, ce très utile sot-l'y laisse. Il serait urgent qu'ils vous invitent, en tant que consultants diplômés en machisme international.
      Par ailleurs, sélectionner des femmes d'1,10m (avec tête) réduirait la taille de tissu nécessaire au bâchage ad hoc, qui tiendrait mieux (économie de pinces et d'épingles) sur un crâne plat. Oubliez la bière, on ne pourra poser poser que le thé et le narguilé sur le crâne plat des femmes pudiques.

      Supprimer
  5. J'allais commenter ...Mais si tu fais la Reine d'Alice in Wonderland, OK, je me tais
    :DDDD

    RépondreSupprimer
  6. T'es breton nicolas ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok merci, c'est bien ce que je me disais.

      Supprimer
  7. Ils la violent avant ou après. Faut savoir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Mais c'est comme ils veulent ! On n'est pas en dictature, non plus !

      Supprimer
  8. J'avoue que le voile intégral a tendance à m'irriter.
    Et vous avez entendu le barbu à Bastille qui frappe un photographe quia pris 4 burqas en photo de dos, et qu'il a 30(?) jours d'ITT?
    Pour ce prix-là, il aurait du lui mettre une main au cul!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !