lundi 17 septembre 2012

Mort d'Edouard Leclerc

On m’apprend qu’Edouard Leclerc est mort aujourd’hui. J’imagine que peu de blogs politiques vont lui rendre hommage alors je me dévoue comme si une mission divine m’était affectée.

Pour un Breton qui habite à côté d’un Leclerc en région Parisienne, Leclerc représente beaucoup. Je viens de calculer que j’étais passé environ 12000 fois devant le supermarché en bas de chez moi. Je suis probablement rentré à l’intérieur plus de 400 fois. Il faut dire qu’à une époque, je faisais plus souvent mes courses chez Carrefour à Belle-Epine ou à Villejuif. Une tradition que j’avais depuis longtemps : faire mes courses le vendredi matin. Je les fais maintenant chez Leclerc et parfois chez Auchan, à 300 mètres, mais ce ne sont ni Edouard Auchan ni Edouard Carrefour qui sont morts aujourd’hui.

Ne versons pas de larmes de crocodiles : je ne connais pas Edouard Leclerc personnellement mais je ne comprends pas comment j’ai pu ignorer pendant des années que le supermarché en bas de chez moi était le moins cher du coin. Je n’y allais plus parce qu’à une époque, ils n’avaient jamais de rasoir Gilette deux lames ce qui m’obligeait à aller chez l’Arabe du coin, très sympathique, mais un peu cher. Je n’ai jamais compris pourquoi, à une époque, Leclerc était fâché avec Gilette. Vous ne vous rendez pas compte parce que, maintenant, on utilise souvent des rasoirs à 3 voire 5 lames, ce qui est trop, il faut bien le reconnaître. C’est mon côté réactionnaire : je n’aime pas certaines évolutions de la société. Un de ces jours, on va se retrouver avec des rasoirs à 10 voire à 20 lames et on aura l’air con.

Edouard Leclerc est né à Landerneau, qu’on appelait « Was ist das ? » pendant la dernière guerre. Il est mort à Saint-Divy. Il a ouvert son premier magasin en 1949, après cette guerre, donc, à Landerneau pour que cette ville prenne une meilleure réputation.

C’était une petite épicerie, 13 rue des Capucins. A l’époque, les rasoirs à deux lames n’existaient pas pour satisfaire les gros frisés du bistro du coin. Au départ, il ne vendait que des biscuits puis il a progressivement élargi son activité. Je ne sais pas quand il a commencé à vendre des rasoirs.

En 1953, ça marchait tellement qu’il a ouvert un magasin plus grand Rue Bélérit. La suite est disponible sur Wikipedia. A ma connaissance, il était à la retraite depuis 2005.

Son fils, qui l’a remplacé, est aussi un blogueur. Je ne sais pas s’il est bien classé au classement Ebuzzing des blogs tenus par le fils du fondateur d’une chaîne de distribution.

Mes amitiés à la famille et aux amis.

20 commentaires:

  1. Il faut toujours accepter les missions divines ! Je l'ai toujours dis !!!

    RépondreSupprimer
  2. "né à Landerneau, qu’on appelait « Was ist das ? » pendant la dernière guerre."

    t'as chopé ça où ?

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Hein ? Vasistas, Lanterneau... Putain, mes commentateurs ne sont pas éveillés, aujourd'hui !

      Supprimer
  4. L'idée que les prix sont moins chers dans les grandes surfaces est une idée fausse.
    1 Ex. cet été, pour les robes de ma petite Roumaine, ma mercière étant fermée en août, j'ai acheté au BHV une fermeture éclair rose : 3,80€ ! Ma mercière les vend 40centimes d'€ ... et elle n'est pas près de fermer, il y a la queue dans sa boutique ... Quidam comme moi,costumiers des théâtres alentour [et aussi patrons des ateliers clandestins de fringues ... revitalisons vite les Corps d'Inspection détruits par la sarkofrance! Nous avons en France une industrie textile souterraine : il y a des esclaves en sous-sol et dans les beaux salons, les pleins aux as qui remuent les épaules ou les hanches pour faire admirer leurs vêtements que leur fabrication abjecte transforme à mes yeux en oripeaux !]
    Tout ça pour dire que mon grand-père, Président de Chambre de Commerce, ardent défenseur des petits entrepreneurs et commerçants, va sûrement, au Paradis où il est (lui qui a connu la prison, la déportation ...)qui interdisait à ma grand-mère d'aller à Leclerc, va faire partie du Comité d'accueil qui va faire entendre raison à St Pierre : celui-là,non ! ... sinon on va te mettre un bordel ici ... pour l'éternité ! Pèse bien les choses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sujet est compliqué. Tout d'abord, le BHV n'a jamais eu la réputation d'être bon marché.

      Pour le reste, si, les supermarchés sont moins chers que les autres magasins, on ne peut pas le nier.

      Néanmoins, je suis aussi d'accord avec ton grand père. Les grandes surfaces tuent les petits magasins et les centres villes.

      Supprimer
  5. Y vendait aussi des chars dans son épicerie ?

    RépondreSupprimer
  6. Dominique Millécamps17 septembre 2012 à 18:34

    Il ne faut pas confondre les grands magasins (BHV, galeries Lafayette, le Printemps...), avec les super et hypermarchés. On ne peut pas nier que ceux-ci sont moins chers que les petites boutiques pour l'alimentation même si on peut regretter qu'ils tuent le petit commerce.

    RépondreSupprimer
  7. Un ex. de ce jour : Carrefour City.On est lundi, pas de marché.Je me lève très tôt et pars très tôt;j'achète des bananes, fruit des sportifs pour n'avoir pas faim dès 9h.
    Prix sur le marché : 1,50€Kg en début de marché (10 balles kamême); 1€ en fin de marché. A carrefour :2,20€/kg ...
    C'est moins cher ... non, c'est pas moins cher ! C'est plus facile ! Y'a pas d'horaires, tu payes ta bouffe à crédit, avec ta CB ! ... Il est là le pb : 1. Depuis 60 ans, on te serine que c'est moins cher, chose qui est fausse ! 2. Tu peux acheter à crédit, pas sur le marché ! ...or, plein de gens et non des moindres ne savent même pas ou ne veulent pas savoir, qu'ils n'ont plus de "fraîche" pour faire leurs courses ! ...Ils sont obligés de payer à crédit.
    Pour ma part, ma CB, pour que je la sorte ... faut vraiment que j'en puisse plus ! Ma règle, c'est pas d'argent, pas de courses ! :DDD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas moins cher que le marché mais il n'y a plus de petits commerces pour comparer.

      Supprimer
  8. JeSuisDeGaucheMaisJeSuceADroite17 septembre 2012 à 19:05

    Ils ne font pas que tuer le petit commerce ils étranglent également les producteurs.
    Qu'il se trouve un soi-disant type de gauche pour faire l'éloge post-mortem d'un crevard comme Leclerc est stupéfiant.

    Pauv'pomme frisée, va!

    RépondreSupprimer
  9. ha ha ha le commentaire de 19h 05

    Quoi, 19h 05 ? Waouh le temps passe vite !!!

    Leclerc, mort ? ça va faire du bruit dans Landernau !

    RépondreSupprimer
  10. (Quelqu'un l'a déjà faite, je parie ? Quoi ? c'était le sujet du billet ? Tiens, vous avez changé d'heure sur votre blog ? Dites, vous ne pourriez pas nous mettre un petit coup en 2034 ? j'aimerais voir la Terre comme elle sera vue des blogs ...)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !