vendredi 17 août 2012

Un grand Kremlin des Blogs à Tours

Je tiens à féliciter les blogueurs indigènes : ils ne mettent pas à côté, comme ont dit par chez nous. Ils seraient même des pochetrons très sérieux si l'un d'entre eux ne faisait pas dangereusement baisser la moyenne. 

J'étais arrivé de Limoges via Châteauroux vers 17 heures à mon hôtel. Je devais en principe me contenter de me laver les dents mais j,ai du, en fait, prendre une douche pour des raisons expliquées par ailleurs. Je devais être chez Gaël à 18h30. J'avais tout mon temps et j'ai blogué un peu. La routine. 

Vers 17h45, je me rappelle que je n'ai pas l'adresse de Gaël. Je consulte les pages blanches et j'en profite pour vérifier le trajet dans l'application "GPS" de l'iPhone. Le machin me dit que le trajet durera 42 minutes. Il était temps que je parte.

Je suis arrivé chez Gaël 10 minutes plus tard. Le GPS était réglé pour donner les itinéraires pour les piétons. Gaël était en train de travailler durement ce qui explique sa fatigue, plus tard, le soir.

Nous avons bu une bière sur la terrasse. Vous savez, celle qu'il a construite tout seul. Il nous avait tout raconté sur son blog. D'ailleurs, on voit assez facilement qu'elle n'a pas été faite par un spécialiste.

J'avais très soif à cause de la chaleur. Gaël est donc allé chercher deux bières supplémentaires. Je suis obligé de tout raconter dans le détail. C'est pour rendre service à Gaël pour quand il devra expliquer à son épouse pourquoi il n'y a plus de bière.

Je bois ma deuxième bière très rapidement... avant que Gaël ne finisse sa première. Du coup, j'ai bu la deuxième bière qu'il avait amenée pour lui. Malheureusement, il avait encore soif. Il a donc été cherché deux autres bières. J'ai juré d'arrêter là puisque j'avais la voiture. Il ne faut jamais boire plus de deux bières quand on conduit. Compte tenu de ma légère surcharge pondérale, je m'en autorise jusqu'à quatre. Le compte était bon.

C'est alors que Madame Detoutderien est arrivée. Il faisait chaud pour elle aussi. Elle a vu nos canettes vides et à eu envie d'une bière. Nous sommes des hommes galants : nous ne pouvions pas la laisser boire toute seule.

Cet épisode n'aurait rien à voir dans un compte rendu de KdB normal mais il faut bien que les lecteurs comprennent que c'est de la faute de son épouse si Gaël s'est endormi place Plumereau. Mme Detoutderien est également la seule responsable de mon léger coup de fatigue dans la soirée.

Note pour plus tard : ne jamais boire cinq bières avant de commencer un KdB.

Venons-en aux faits.

Nous sommes arrivés sur lieux du crime vers 20 heures, l'Epée Royale, place Plumereau. Très sympathique bistro même si les verres ne correspondent pas à la bière qu'on boit, ce qui n'est pas très grave, même si les clients sont des pochetrons envahissant, ce qui n'est pas très grave, et même si les chiottes sont spéciaux, ce qui n'est pas très grave.

Matfanus était déjà présent et discutait avec @JM37000, sympathique Twittos, patron du bistro.

Autre note pour plus tard : se renseigner sur l'heure de fermeture du bistro quand le KdB n'est pas a la Comète. Cette dernière fermant à 22h30, je m'arrange pour n'avoir qu'une légère ébriété à cette heure là. J'ignore à quelle heure on n'est partis, hier, mais l'adjectif "léger aurait du mal à qualifier mon ébriété d'alors. Heureusement qu'une charmante blogueuse m'a ramené à l'hôtel. En tout bien tout honneur, j'aurais eu du mal à faire quoique ce soit.

Elle nous attendait en terrasse et m'a immédiatement reconnu.

Je ne sais pas comment. C'était Hiéléna, jeune blogueuse très sympathique qui fréquente mes blogs depuis quelques semaines. Je découvre son blog aujourd'hui. S'il est aussi bien que la taulière je vous conseille de vous abonner.

Nous nous sommes assis à sa table, rejoints par Matfanus par @JM37000 dont la principale activité, en tant que patron de bistro, consiste à boire avec à peu près tous les clients.

@FabriceB37 est alors arrivé suivi par Dadavidov.

Les tournées se sont succédées. Il a fallu que je maintienne la pression : ces provinciaux ne boivent pas très vite. Matfanus a vite pris le rythme. Il a fallu plusieurs tournées pour caler Ddavidov. Hielena venat de Bourges, elle ne buvait pas. Il faut le faire ! Se taper la route pour raconter des conneries avec des pochetrons. Bravo à elle et bienvenue dans le monde des blogs.

Fabrice et surtout Gael n'ont pas tardé à louper des tournées.

Sur tout Gaël. Au bout de quelques temps, j'ai remarqué son rire idiot caractéristique. Un peu après, il dormait.

Gaël est phénoménal. C'est la seule personne que je connaisse à pouvoir vomir sur le côté tout en dormant sur une chaise. Heureusement que nous n'avions pas mangé : ça aurait été du gaspillage.

Le serveur ne s'est pas formalisé. Il a été chercher un seau d'eau et l'affaire était réglée.

Par la suite, j'étais quand même un peu inquiet. J'ai demandé une demi douzaine de fois à Fabrice : tu es sûr, hips, que tu peux le ramener ? Fabrice est patient.

Pour la fin de soirée, je me rappelle avoir payé une somme dérisoire, de l'ordre de 20 euros, puis d'avoir suivi Hielena et d'être monté dans sa voiture.

Ce matin, j'étais dans l'on lit.

En pleine forme, évidemment. C'est surprenant. Dans ce bistro, toutes les trois tournées, environ, le patron offre ce qu'il appelle un "Ricard surprise" (de mémoire). La seule surprise est qu'il est servi sans eau et qu'il faut le boire cul sec.

Si notre vague ébriété n'avait pas été exclusivement due à la bière que nous a forcés à boire Mme Detoutderien ce Ricard surprise aurait pu être l'amorce d'une explication.



46 commentaires:

  1. ce sont les ricard pirates qui m'ont eu par surprise !

    et oui Fabrice est très patient je l'en remercie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moins que la fois où on était remontés à pied, mais oui je pense qu'iol a été patient :)

      Supprimer
    2. Il était en voiture ? Moi qui était rassuré de vous savoir à pied.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Pas du tout. C'est pour la cause des leftblogs.

      Supprimer
  3. " j'étais dans l'on lit".. Il faut lire : "j'étais dans SON lit" ou "j'étais dans MON lit" ? Je sais qu'avec l'iPad ce n'est pas simple mais la précision s'impose à cause de la vertu ou pas de la demoiselle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon.

      Ce qu'il y a de chiant, avec l'iPad, c'est que je ne peux pas corriger la fin des longs billets.

      Supprimer
  4. Joli compte rendu mais ce matin c'était pas la pleine forme par contre #ouille

    RépondreSupprimer
  5. boire des bieres pour raconter des conneries sur les blogs, vous êtes tombés bien bas !

    RépondreSupprimer
  6. Tu as même oublié de parler des dernières tournées de l'alcool local (ou pas d'ailleurs), qui consiste à faire tomber un petit verre rempli d'un liquide assez foncé dans un verre un peu plus grand rempli d'un liquide ressemblant à du whisky !!!
    Pour une première rencontre, ce fut une belle rencontre !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bu ça, moi ?

      Et Gael a loupé ça...

      Supprimer
  7. Je confirme: Hiéléna est géniale! Un vrai petit trésor! A ces dames de tôlier de blog, aucun sens de l'anticipation...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens ! Tes commentaires partent automatiquement en spams, Rosa. Ça me faisait ça en juin et juillet. Ça s'est corrigé tout seul.

      Supprimer
  8. Et vous en prévoyez un quand vers Genève? au cas-où...

    RépondreSupprimer
  9. Ça valait le coup de l'attendre ce compte rendu!!!

    RépondreSupprimer
  10. C'est des jägerbombs ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Bravo, Gaël a vomi et j'ai encore loupé ça.
    Par contre toi tu as fini dans un lit sans savoir comment, c'est rock'n'roll!

    RépondreSupprimer
  12. Si je comprends bien , les tourangeots ont leur @JeandelaXR...

    RépondreSupprimer
  13. Excellent compte-rendu pour une excellente soirée !

    [Dommage que tu ne puisses pas mettre de photos avec ton iPad...]

    RépondreSupprimer
  14. Réponses
    1. Grande journée de blogage. Par contre, la politique, j'ai oublié.

      Supprimer
  15. Dire que j'ai loupé ça... Vu mon état de fatigue, je serais tombé très vite...

    RépondreSupprimer
  16. Joli compte rendu (sans jeu de mot, hein, Gaël?)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !