lundi 13 août 2012

Mieux que la cérémonie de clôture des JO

Mon copain Luc est rentré en courant dans le Mas : "encore un incendie, là-bas. J'appelle les pompiers, fonce avec des pelles !" il faut dire qu'ils en sont au sixième départ de feu depuis une quinzaine de jours. Le dernier était hier soir mais un voisin avait réussi à l'éteindre en jetant de la terre sur les flemmes avec une pelle. Ce soir, ça craignait vraiment. 

Les copains chez qui je suis en vacances gèrent des gîtes en plein cœur des Cévennes, sur une propriété de plusieurs hectares..,

Vous auriez vu votre Nicolas courir avec ses deux pelles... Arrivé sur place, on a vite constaté que nos efforts ne serviraient à rien. On a juste pu contenir une partie du feu près du chemin, mais les flemmes, plus loin, atteignaient une dizaine mètres. Ou 5 ou 20 on s'en fout. J'avais mieux à faire. 

On a tenté quelques incursions dans la forêt, mais j'ai vite compris que je serai plus efficace en surveillant qu'aucun téméraire ne fasse le con (rôle inutile, tout le monde a été raisonnable). 

Les pompiers sont arrivés au bout d'une vingtaine de minutes (au moins ; de jour, je mets une quinzaine à faire le trajet en voiture), suivis des gendarmes. 

Plus de peur que de mal pour ce soir (600 m² partis en fumée). 

Mais demain ?

En rentrant à la maison, vers 22h30, j'ai pris une douche, lu mes mains et répondu à quelques uns. Puis nous avons dîné. Il était temps. Enfin, j'ai regardé Twitter. Les copains regardaient la cérémonie de clôture des JO. Je suis arrivé au moment où les twittos parlaient d'un des présentateurs qui avait réussi à parler d'Edouard Balladur. Un pari avec des potes, probablement. 

Pourtant, pendant ces deux heures, je n'ai pas pensé une seule fois aux blogs ou à twitter. Sinon, je serais revenu chercher mon iPhone. 

Ne me posez pas de question auxquelles je n'aurais pas de réponse. Sixième départ de feu : oui, c'est criminel. Personne n'a rien vu. Les voisins commencent à se suspecter entre eux : vous imaginez l'ambiance. Les six étaient bien sur le terrain de mes potes mais, compte tenu du terrain, les incendies sont plus dangereux pour les maisons des voisins. Dans un autre coin dépendant de la même gendarmerie (le territoire est immense), ils en sont à 12 départs de feux. L'hypothese des voisins ne tient donc peut-être pas. 

Les pompiers sont épuisés. J'ai papoté un peu avec les gendarmes : ils ne sont évidemment pas assez nombreux pour faire quelque chose. 

Bientôt, notre pays sera comme la Grèce, qui a été dévastée par des incendies. Coupes budgétaires, austérité, plus de pompiers. C'est la pluie qui les a sauvés

21 commentaires:

  1. C'est vrai ? Tu sais encore faire, t'as vraiment couru ? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. J'espère que la police va enquêter. Vraiment

    RépondreSupprimer
  3. ... Sinon pour Balladur, j'espère vraiment que c'était un pari patce que sinon je peine â croire qu'il "faisait faire ses costumes sur mesure dans Regent Street il a une vingtaine d'années"

    RépondreSupprimer
  4. Mouais, t'as profité des pelles pour planquer tes cadavres de bouteilles, oui !

    RépondreSupprimer
  5. situation chaude pas drôle

    mais les labsus sont sérieux aussi


    "mais les flemmes, plus loin"

    "j'ai pris une douche, lu mes mains et répondu à quelques uns"


    @unouveaucompte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Billet écrit avec un iPad après minuit...

      Supprimer
  6. Sauveur de l'humanité ... oui, je te vois bien dans le rôle.
    Pas d'erreur de casting.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé ho ! Je prends où l'apéro, moi, pendant que je sauve l'humanité ?

      Supprimer
    2. Tu parles toujours d'apéro et jamais d'opéra ...
      Y a une raison ?

      Supprimer
  7. Y'a des abrutis qui font ça pour l'assurance : elle leur permet de payer les impôts fonciers et d'avoir le prix d'une coupe de bois sans se casser la tête à la faire ... Mais pas seulement : globalement, quand l'argent est roi parce qu'on transforme une région en bronze cul et qu'on cesse de la jardiner avec amour et respect, qu'on n'a plus les débroussailleuses et fertilisants naturels : chèvres et brebis que les enfants en vacances ou les vieux gardaient pour qu'elles ne débroussaillent pas les cultures et les arbres, comme cela se faisait encore il y a 30 ans, ça donne des incendies sans arrêt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas ça : c'est trop paumé pour que l'argent soit roi. Les quelques touristes, comme mo, sont là parce que c'est vraiment le bout du monde. Là, c'est soit une vengeance soit un fou.

      Supprimer
  8. Il a porté plainte ton ami ?
    PS J'ai bien noté l'adresse et qu'on peut y faire la fête pour un WE sympa toute l'année.Mon frangin m'a dit qu'il connaissait,ajoutant : "c'est vrai, on n'y pense pas !"
    Bz

    RépondreSupprimer
  9. Ben oui il a porté plainte. Les gendarmes font ce qu'ils peuvent mais ils ne sont pas nombreux.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !