mercredi 22 août 2012

Collectionner les crétins, le sacerdoce de Méluche

C'est la nouvelle vocation de ce blog. Deux ans après sa création, j'ai trouvé une mission. Dans les blogs, on rencontre un bon nombre d'imbécile. Je laisse à Karen Regent le plaisir de méditer : Jean-Marc Ayrault a baisé Jean-Luc Mélenchon. C'est difficile à croire mais c'est ainsi. En trois ou quatre phrases, il a montré que c'était assez facile de ne pas être dans l'opposition tout en étant dans la majorité. J'espère que François Bayrou rigole bien. 

Lisez BRP, j'ai un KdB à préparer...

Lisez aussi mon copain Mathieu qui essaie de rester objectif alors qu'il s'agit de communication politique.

Lisez aussi le billet de mon autre copain, Politeeks, avec qui je vais boire des bières dans une paire d'heures. 
Plutôt regarder la vidéo et écoutez Méluche qui s'adresse à ses électeurs au soir de sa défaite aux élections. Ecoutez bien. Sans arrière pensée, contrairement à moi. Il leur dit, à un moment, qu'ils ont eu raison de rentrer dans le lard du Front National parce que Marine Le Pen a fait un très bon score et que, sans lui, elle aurait fait un encore meilleur score. A aucun moment il ne se pose la question de savoir s'il n'aurait pas fait un peu trop la publicité de la dame. Si ce n'est pas à cause de lui qu'elle aurait fait un aussi bon score.

Troll, lâchez-vous, mais c'est un peu trop facile de se réfugier derrière un clavier et de fermer les yeux. Amen. Je cite BRP : "Car Jean-Marc Ayrault a visé juste : Jean-Luc Mélenchon a gâché son succès d'estime de la présidentielle en se faisant battre à Hénin-Beaumont aux élections législatives, écrasé par Marine Le Pen et par un candidat socialiste sans notoriété nationale, ce qui fut sans doute le plus cruel pour l'ancien membre du PS."

Mathieu, tu peux nous demander d'étudier point par point le programme de Méluche. Point par point, on sera d'accord ou pas. Plus souvent d'accord que pas d'accord, je pense. Ce n'est pas très important.

Il restera des zouaves, des crétins, ... qui vont masquer une réalité pour se faire plaisir, pour insulter des blogueurs qui ne sont pas forcément d'accord avec eux. Ca les amuse. Ils sont lamentables. 

Je veux bien recevoir des provocations dans Twitter. Les réseaux sociaux ne sont qu'un jeu, finalement. Mais il faudrait que certains trous du cul oublient leurs responsabilités.

Une réponse brillante de @Jegoun ? La voila : connard, tu n'as rien compris au "fonctionnement" des électeurs. Moi si. J'ai choisi, dès le départ, de soutenir le gugusse qui allait gagner l'élection. Tu es nul. Un moins que rien. Tu donnes des leçons derrière un clavier comme bon nombre d'abrutis, dont moi d'ailleurs, mais tu as choisi de perdre, tu as choisi de défendre des conneries sans même te rendre compte à quel point tu es tout seul. Tu vas nous donner des leçons pendant cinq ans en oubliant que tu as perdu. Ou pas. On ne sait même pas si tu as fait quelque chose. On ne sait pas qui tu es. Tu n'es d'ailleurs rien. Voire moins que rien.

C'est con.

20 commentaires:

  1. Traiter les gens de connards ne sert à rien ni à personne.Mais, bon, tu es chez toi !
    Je remarque cependant que tu utilises de plus en plus ce genre de langage...
    Pourquoi ? Comme tu le dis si bien, tu as voté pour le vainqueur, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête donc de faire de la psychologie de comptoir. J'utilise à peu près le même langage depuis depuis le début (je ne suis pas sur mon blog principal) et je n'avais pas été autant agressé que depuis la victoire...

      Supprimer
    2. J'y pense, Estelle, avec ta volonté de te croire au dessus du lot, je me rends compte que tu n'as pas analysé totalement la situation : un clown me cherche dans Twitter (relis bien ses propos). Je ne fais que le traiter de connard. Avec ton commentaire, tu m'attribues tous les torts.

      En parlant de psychologie de comptoir, je ne croyais pas avoir autant raison...

      Supprimer
  2. Et donc, tu insultes des gens pour leur démontrer qu'ils ont tort de t'insulter. C'est brillant comme procédé. J'ai vu un article aujourd'hui qui tendrait à démontrer que l'alcool rend plus intelligent. Ce doit être pour ça que je ne comprends pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Si tu ne comprends pas c'est parce qu'il te manque une bricole entre les oreilles.

      Supprimer
  3. Une chose est sure, Nicolas envoie toujours à la figure des gens ce qu'il pense, il est direct et ne change pas de langage, qu'il soit sur Twitter, sur son blog ou celui des autres. c'est franc,direct, et pas hypocrite, au moins, c'est pas le cas de tout le monde et j'aime ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi. Renvoyer dans leur gueule toutes les conneries de leurs auteurs.

      Supprimer
    2. corinnneperpinya23 août 2012 03:21

      Et les jeter en pâture sur un billet où il est question des crétins, c'est super aussi. Mais il paraît que c'est comme un Oscar. Je cache ma joie je ne voudrais pas être indécente, il y a tant de gens qui souffrent vraiment.
      Allez hein, santé !!

      Supprimer
    3. corinneperpinya23 août 2012 09:56

      Tu ne comprends pas ce qui est dérangeant. C'est pas très grave.

      Supprimer
  4. Je crois que c'est plutôt "connasse".

    RépondreSupprimer
  5. Mouais... Bon...

    C'est ce que je te disais : on est sur les personnes et pas sur le fond. Bien sûr que l'on peut détruire la personne de Mélenchon (il fait beaucoup d'erreurs), mais cela ne règle pas la discussion de fond. Bien sûr que Mélenchon a perdu à Hénin-Beaumont, mais cela ne règle pas la question de fond non plus.

    Pour répondre donc sur le fond, je suis en désaccord total sur l'idée que Mélenchon a fait monter Marine Le Pen. En 2002, personne ne parlait du père et il est arrivé 2e. Là, elle a fait ce score tout simplement parce que les électeurs FN qui l'avaient quittée en 2007 sont revenus vers elle, accompagnés de déçus du sarkozysme. Pour moi, le responsable de la consolidation du FN, c'est la droite et sa politique pendant 5 ans après de belles promesses fascisantes forcément non-tenues. C'est Sarkozy qui a fait le choix de faire du FN light pendant 5 ans. Et d'ailleurs, certains de ses petits camarades ont envie d'aller encore plus loin, semble-t-il...

    La gauche a aussi sa part de responsabilité en ayant largué les pauvres en rase campagne en 1983, et là, tout le monde est responsable.

    Le FdG a tenté une stratégie et elle a échoué pour gagner, je suis d'accord. Maintenant, dire qu'elle est responsable du succès de MLP, c'est du discours politique. Le fait est que les autres candidats avaient choisi d'ignorer MLP, et qu'au second tour, les deux vainqueurs ont repris une partie de ces idées. Je pense que l'ignorance, comme la diabolisation dans la passé, est une connerie. De plus, Mélenchon est parvenu à la mettre deux fois en difficulté en débat. C'est positif. Je crois aussi que Hollande et Sarko auraient dû aller faire ce travail-là, de même que Bayrou et Eva Joly d'ailleurs. Il est dommage de la laisser dire n'importe quoi sans contradicteur valable.

    Après, on peut toujours dire, ailleurs à gauche, que Mélenchon est responsable de tous les maux issus de la présidentielle : cela évite de faire sa part d'autocritique.

    Quant aux crétins, que dire... Ben, que ce sont des crétins. On a eu pendant cinq ans des tonnes de trolls sarkozystes, et on s'en est bien remis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Il y a eu très de trolls Sarkozystes alors que FdG sont très nombreux et dans l'agression permanente. Je ne mets pas Meluche responsable, je lui reproche ce que tu me reproche : ne pas faire d'autocritique.

      Supprimer
  6. Je ne me crois pas au-dessus du lot et tu es chez toi, mais j'apprécie le commentaire de Mathieu.
    Crétine que je suis, j'ai la flemme d'en écrire plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son commentaire est très bien mais tu devrais apprendre à partir la queue entre les jambes entre les jambes.

      Supprimer
  7. Je ne vois vraiment pas pourquoi je devrais faire ça.
    En fait c'est toi qui es au-dessus du lot !
    Allez, je te laisse le dernier mot.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne voudrais pas être méchant mais c'est juste un effet de mode, comme le fut Ségolène ou le Modem. Ou comme l'est Marine Le Pen aujourd'hui. C'est le syndrome du militant encore plein d'illusions. Tu sais, ça va passer...

    RépondreSupprimer
  9. Oui. Mais les militants pro SR, par exemple, restent très présents, notamment dans twitter.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !