vendredi 22 juin 2012

Blog politique local de campagne

Après avoir participé à la campagne de François Hollande au cours de laquelle j’ai pu observer la propagation le mode de fonctionnement du web et notamment de promotion des billets de blog, je me suis lancé dans la campagne des législatives en tenant unblog destiné à contrer les propos du député sortant.

Force est de constater que le résultat n’est pas au rendez-vous. Lors de la dernière ligne droite, les billets étaient lus par 100 ou 150 personnes. Pour un jeune blog, ce résultat est très satisfaisant mais pour une campagne politique, il faut bien admettre que c’est très peu.

Dans ma petite tête, en créant le machin, j’avais dans ma tête que chaque billet allait être repris par les réseaux sociaux, notamment Facebook, par des gens du coin, notamment via les partages de publication par les personnalités politiques du coin (et du même bord que moi) mais aussi par l’intermédiaire de copains à moi (et des copains d’autres membres de l’équipe de rédaction).

Je me suis planté lamentablement et je plaide coupable : j’aurais du insister plus sur la nécessité de partager les billets et les modalités…

Le blog a 6 abonnés (dont moi) et je crois que la page Facebook a reçu 7 « like » (le compte Twitter a 66 abonnés mais c’est uniquement parce que, avec, je me suis abonné à un tas de copains auxquels je suis abonné avec @jegoun – au fait, n’oubliez pas de le suivre que je dépasse les 4000 abonnés ce soir). Il y a eu très peu de RT, et la plupart venaient de copains locaux, comme David, Jacques et Yann.

En illustration, je joins une copie d’écran des statistiques Blogger et des sources de visites (dlvr.it étant le machin que j’utilise pour RT automatiquement les billets sur quatre de mes comptes). 37 billets ont été faits en tout.

Comment faire ?

Comment assurer la promotion d’un blog local avec les réseaux sociaux pendant une campagne électorale ?

12 commentaires:

  1. Tu as peut-être un peu d'avance dans tes objectifs.
    Facebook et twitter sont de jeunes réseaux sociaux. Quand je vois la façon dont mes parents gèrent internet, beaucoup de choses passent par mail (réseau fermé). Sur un réseau ouvert, ils sont content de voir comme sur Facebook tous les liens vers les vidéo, les photos détournées, mais il ne leur vient à l'idée de passer pour ce réseau pour les partager
    Du coup ils restent dans un cercle très fermé ceux de leur amis et de leur adresses email.
    Quand aux plus jeunes, combien s’intéressent à la politique ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et non. Je n'ai pas fait les trucs que je comptais faire.

      Supprimer
  2. C'est vrai que cette question se pose. Je me la pose aussi très souvent. Les réseaux sociaux ne sont pas encore assez développés dans nos lointaines contrées. Il nous faudrait quelques petits scandales locaux sur Twitter et Facebook.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as 1000 fois raison. mais je n'ai aucune réponse à tes questions et je n'ai servi à rien là-dedans puisque je viens seulement de relayer tout ça... rrrraaaa mais flûte alors!
    Moi mon blog naissant n'a que 6 abonnés visibles... alors que je suis pas trop mal relayée sur Twitter... C'est à n'y rien comprendre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne regarde pas les abonnés fournis par Blogger. Je suis abonné à ton blog par un autre moyen.

      Supprimer
    2. Ah... et tu pourrais éclairer la blogueuse naissante sur cet autre moyen? ça m'intéresse. A moins que tu ne fasses allusion aux "blogs auxquels ont est abonné" genre liste de lecture ou blogroll... C'est nouveau pour moi tout ça hein...

      Supprimer
    3. ah ben oui évidemment... Où avais-je la tête?

      Supprimer
  4. Et je suis POUR la création de scandales hein...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !