mardi 22 mai 2012

On n'a pas les mêmes méthodes

C’est amusant. Dès qu’on écrit un truc pour dénoncer des pratiques de nos opposants politiques (la droite, quoi…), on se tape des commentaires nous expliquant que la gauche a fait pareil, voire pire, en 2007. Je vais attendre les preuves, une par une...

Tiens ! Sur le blog politique, je dénonce la rumeur lancée avec des « faux propos » qu’auraient tenus Christiane Taubira. Un commentateur : oui, mais il faut voir ce que la gauche a fait de pareil en 2007. Ben parlons-en ! Est-ce que la gauche a inventé des propos d’un des nouveaux ministres d’alors ?

Est-ce que la gauche l’aurait fait en faisant en sorte que ces propos soient repris par les radios ? Est-ce que la gauche l’aurait fait après avoir fait monté la pression sur la personne en question en rappelant son passé (en l’occurrence la loi de 2001 à propos de la colonisation) ?

Non.

J’ai donc demandé des exemples à mon interlocuteur des exemples précis. J’attends.

La semaine dernière, Nadine Morano, suivie par RMC, a lancé la rumeur comme quoi le gouvernement Ayrault couterait plus cher que le gouvernement Fillon malgré la baisse de 30% des indemnités. C’était faux.

Est-ce qu’une personnalité de gauche a fait la même chose en 2007 ? A-t-on sorti un tel mensonge ?

Non.

Je suis fatigué du « ce n’est pas mieux chez vous ». C’est trop facile. On ne peut répondre que par prouve-le. Et insister. Exiger une réponse.

La gauche a des travers. Mais pas celui de mentir ainsi. Pas celui d’inventer des informations. La droite ne se prive pas. Elle a tort, d’ailleurs, six mois après la présidentielle de 2007, la cote de confiance de Nicolas Sarkozy était au plus bas et il ne s’en est jamais remis.

Récemment, je suis remonté « pour voir » dans les archives de mon blog politique, jusqu’en mai 2007. J’invite mes trolls à le faire avant de commenter « vous ne faisiez pas mieux ».

On critique toujours une gauche moralisatrice, mais elle n’utilise pas le mensonge, pour moraliser. La droite moralisatrice, si. Par exemple, ils nous expliquent que les méchants de gauche vont faire la chasse aux sorcières, alors que l'ancienne majorité : « n'a de cesse de rappeler qu'après son accession à l'Elysée en 2007, Nicolas Sarkozy avait nommé des socialistes à des postes importants, notamment à la Cour des Comptes. » Or c’est trois ans plus tard, que Didier Migaud a été nommé à la Cour des Comptes, suite à la mort de Philippe Séguin.

Elle a bien nommé Didier Migaud à la Présidence de la Commission des Finances de l'Assemblée Nationale mais a utilisé cet argument pour exiger avoir la Présidence de la Commission des Finances du Sénat, ce qu'a accepté la gauche dans des conditions bien différentes : le Président de la Commission des Finances du Sénat est restée dans la majorité Présidentielle.

La droite a une seule stratégie que n’a pas la gauche : le mensonge. Avant d’accuser la gauche des mêmes défauts, faites attention à ne pas mentir vous-même…

Tapez donc où ça fait mal, il y a de l'espace, mais ne tapez pas à côté de la plaque...

20 commentaires:

  1. C'est farpaitement exact. Il y a des blogueurs de gauche qui pensent qu'ils font mieux l'amour que les blogueurs de droite. Plus c'est gros, plus ça fonctionne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'amour un peu de grosseur ne nuit pas pour passer mais trop gros ça ne passe pas.

      Supprimer
    2. A droite, ils pensent "enfoncer le clou". Ca ne fait pas de bons amants, c'est sûr.

      Supprimer
  2. (je ne m'y retrouve plus entre tous ces blogs !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors c'est pour quand ? Je croyais que c'était maintenant !

      Supprimer
  3. Je suis bien d'accord, la gauche se traine bien des casseroles, mais la mauvaise foi et le mensonge gros comme une maison (plus c'est gros, plus c'est crédible...), c'est une spécialité de la droite, enfin de la droite de Sarkozy, en tout cas.
    La droite décomplexée, quoi...

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, c'est comme cela que je fais aussi, si on est pas d'accord avec moi, on argumente sinon, ben c'est pas recevable...ça marche bien sauf quand on commence à t'insulter, hélas...Tu me diras que là il est décrédibilisé mais c'est pas franchement ce qu'on appelle une discussion...

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas, j'ai lu avec attention.
    Je crois que cette méthode du tir d'artillerie pour masquer n'est pas à proprement parler une méthoden de la droite.
    Par contre c'est une méthode bien sarkozyenne.
    A l'instar d'un Tapie et de quelques autres probablement, l'ex dirigeant de la droite n'a aucun état d'ame et recule devant fort peu de moyens.
    On ne peut totalement exclure qu'à gauche nous ayons un dirigeant de cet acabie. Je ne le souhaite bien évidemment pas.
    Mais je refuse de réduire la Droite au Sarkozysme.
    Ce que je te concède par contre volontiers, c'est que JF Copé ne semble pas être l'homme qui sortira la Droite du Sarkozysme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais répéter ce que j'ai dit dans le billet : sors moi un exemple à gauche.

      Supprimer
  6. Ce que je voulais dire, c'est que cette méthode n'est pas une méthode de Droite, mais une méthode sarkozyenne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais le dernier emblème de la droite est Sarko...

      Supprimer
    2. Oui ... Je leur souhaite sincèrement d'en sortir !

      Supprimer
  7. .... Avant lui, on ne voyait pas ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, mais après lui on ne voit que ça...

      Supprimer
  8. Tout est vérifiable. Et oui, la droite a menti, inventé. Mais elle a une stratégie efficace, car l'information, même fausse, s'envole jusqu'aux oreilles des électeurs qui NE VERIFIENT RIEN et prennent pour acquis les déclarations mensongères de la clique à Copé. C'est triste mais c'est comme ça. Et ça n'aide pas la politique en France.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !