lundi 7 mai 2012

La soupe, c'est maintenant !

L’élection a eu lieu. François Hollande a été élu. L’heure est à l’espoir, au changement et je crois bien que je vais aller boire un verre ce soir. Néanmoins, l’heure est aussi à l’analyse des chiffres et aux tripatouillages divers en vue de la composition du prochain gouvernement et de préparation de la prochaine législative.

C’est mal, je sais.

Tiens ! Je traine un peu dans les blogs réactionnaires (3…). Certains commentaires m’amusaient ce matin, comme s’ils remettaient en cause la victoire, sur la base du nombre incroyable de votes nul ou blancs. J’ai même vu un lascar qui accusait François Hollande d’avoir gagné avec les voix du Front National, comme si le PS aurait pu trier…

La République est ainsi faite : au premier tour, on choisit, au deuxième tour, on élimine. Au premier tour, les électeurs ont majoritairement choisi François Hollande et, au second, ils ont largement éliminé Nicolas Sarkozy.

Revenons sur les chiffres : il y a eu, en effet, un million de bulletins exprimés de moins qu’en 2007 mais Nicolas Sarkozy a eu deux millions de voix en moins et François Hollande un million de plus que Ségolène Royal en 2007 (qui avait déjà fait un très bon score par rapport au score total des candidats de gauche au premier tour). François Hollande a fait à peu près le même taux que François Mitterrand en 1981 et, déjà, la droite sortait je ne sais quels prétextes, notamment que c’est Jacques Chirac qui avait incité à voter pour François Mitterrand. Au premier tour, François Hollande a fait un meilleur score que François Mitterrand.

La France n’en est pas pour autant devenue majoritairement à gauche subitement. Ni à droite, d’ailleurs. Nicolas Sarkozy a tout fait pour draguer l’électeur marinofrontiste ce qui était probablement une erreur magistrale : l’élection se gagne au centre. Et avec des « si »,  on mettrait Paris en bouteille.

Ce sont les législatives qui vont permettre de dégager une majorité, ne serait-ce que parlementaire.

La droite – l’UMP, pardon – va perdre cette élection pour différentes raisons.

Petit 1 : elle n’a pas de projet à présenter alors que la gauche va pouvoir communiquer sur la nécessité de donner une majorité à François Hollande pour mette le changement en musique.

Petit 2 : il y aura des triangulaires avec le FN. Je lisais un de mes blogueurs réactionnaires, probablement électeur de Marine Le Pen au premier tour, qui appelait maintenant à voter pour l’UMP au premier tour des législatives pour empêcher la gauche d’avoir le pouvoir.

La stratégie est mauvaise : on ne gagne pas une législative ainsi, en démontrant qu’on n’a pas de projet. De fait, Madame Pécresse communiquait maintenant sur le fait que la droite allait maintenir la hausse de la TVA si elle gagne les législatives. Tu parles d’un projet de société, pendant que la gauche à 60 engagements à rappeler.

Madame Merkel semble repartie en campagne pour l’UMP ! Elle a décrété ce matin qu’il n’y aurait pas de négociation des traités. Elle doit avoir de sacré oeillères pour oublier le résultat des élections en France et en Grèce ! Tout ce qu’elle va réussir à faire, c’est de conforter les électeurs du Front National !

Dans l’attente, qu’ils laissent la victoire aux socialistes ! Ils ont du pain sur la planche, maintenant : préparer un gouvernement et des législatives…

Pour le Premier Ministre, Olympe ne me contredira pas : il faudrait une femme. La parité est de rigueur. Tant qu’à mettre des femmes au gouvernement, autant en prendre une comme chef, ça laissera de la place aux hommes pour les postes importants. Martine Aubry ferait bien l’usage. En plus, François Hollande pourrait la virer au bout de trois ans, quand elle aura pris les mesures impopulaires… et il pourra reprendre une casquette de gauchiste, placer Arnaud Montebourg et redistribuer un tas de pognon avant l’élection de 2017.

Les communistes seront bien plus contents que si on met Manuel Valls, par exemple, dont on parle également. Ca nous faciliterait les prochaines législatives, où, contrairement à la droite, on n’a pas vraiment le problème de triangulaires. On se désiste facilement, nous… Le Parti Communiste a ses bastions et avec la dynamique du Front de Gauche, ils ne risquent pas grand-chose. Le Front de Gauche pourrait d’ailleurs se renforcer. Je ne crois pas que les socialos les fassent trop chier, compte tenu du bon score de Jean-Luc Mélenchon.

J’imagine que les négociations vont être âpres, surtout s’il faut faire rentrer des cocos au gouvernement.

Les critères sont forcément objectifs. Tiens ! Bertrand Delanoë pourrait très bien entrer au gouvernement pour laisser son fauteuil de Maire à Anne Hidalgo. Ca sera plus facile pour elle si elle est opposée à quelqu’un comme François Fillon en 2014 si elle est déjà Maire (et même si la gauche a fait un bon score dans la capitale, hier).

Le score d’Eva Joly pourrait permettre au PS de s’asseoir sur « l’accord » qu’a toujours plus ou moins contesté François Hollande, je crois, tout en laissant une quinzaine de circonscriptions aux Verts. N’en déplaise à Suzanne, Cécile Duflot devrait entrer au Gouvernement, d’une part, pour ne pas foutre la merde dans une circonscription à Paris et, d’autre part, pour donner un poste à quelqu’un d’un parti ami et à une femme. C’est dommage qu’elle ne soit pas issue d’une minorité visible, ça ferait d’une pierre trois coups...

Une carrière politique tient à peu de choses (soyons bien d’accord : je ne critique pas les compétences des gens, je suis seulement vaguement cynique)… Au fait ! Olympe fait son autre billet du jour sur les « Hollandettes », ces femmes de l’entourage de François Hollande qui seront nommées Ministres, certaines pour remplir les quotas. C’est amusant : on dit à peu près la même chose mais c’est moi qui vais passer pour un gros machiste. Alors que je ne suis pas gros. Au fait, il faudra penser à un poste pour Corinne Lepage, aussi. Quant à Eva Joly, si on pouvait éviter…

Et le Modem, dans tout ça ? Il ne serait pas très fair play de la part du PS de leur mettre des bâtons dans les roues : François Bayrou a clairement dit qu’il voterait pour François Hollande, entrainant dans sa roue quelques hésitants, comme mes potes Doudette et l’Hérétique (encore que, je ne me souviens plus avoir vu Doudette donner une indication quant à son vote et je n’ai pas vérifié le bulletin de l’Hérétique). Néanmoins, nous ne sommes pas du même bord politique, nous ne gouvernerons pas ensemble et nous avons besoin d’une majorité pour réussir le changement.

Je ne sais pas ce que veut François Bayrou. On verra bien. Il y a Marc Vasseur qui le voit comme Haut Commissaire…

Peu importe, d’ailleurs !

Il nous faut maintenant donner une majorité au changement… Le jour est aux congratulations à gauche. En discutant avec les leftblogs, on se disait que la campagne avait vraiment été belle, intense ! Pensez donc ! Ca fait presque un an que la primaire a démarré et ça fait plus de temps, pour certains d’entre nous, que nous sommes engagés derrière un candidat.

Pourtant, il faut bien regarder les chiffres. 1 million de Français ont voté pour François Hollande au premier tour de la primaire. 1,6 au second. 10 millions au premier tour de la Présidentielle. 18 millions au second. 37 millions de Français ont voté.

Il faut maintenant donner une large majorité absolue au changement. 289 députés.

6 commentaires:

  1. Bien résumé, on a gagné, c'est bien mais il faut transformer l'essai en réussissant à avoir une majorité à l'assemblée, pour finir de convaincre Angela et les autres... On a encore du boulot d'ici à Juin, cet été on pourra souffler.

    RépondreSupprimer
  2. Merkel est dans une situation compliquée. Je pense qu'elle estime qu'elle doit se montrer ferme pour espérer une victoire en 2013 chez elle. Cela peut changer si les indicateurs continuent à se dégrader outre-Rhin.

    Concernant le Front de Gauche, je ne crois pas que les dirigeants rentreront au gouvernement. On va plutôt vers un soutien sans participation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est probable mais on ne sait jamais...

      Supprimer
  3. "oeillères", pas "ornière" !
    Le changement de la langue française c'est pas maintenant !!!
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !