samedi 19 mai 2012

La classe de la vraie gauche

21 commentaires:

  1. je peux sortir le même en mieux, venant de chez toi, si tu veux ? Je l'ai gardé précieusement, pour la route, au cas où tu irais trop loin... Mais je n' m’abaisserai pas pour l'instant à ton niveau de connerie emmaltée...

    RépondreSupprimer
  2. et je te préviens, c'est beaucoup plus vulgaire...

    RépondreSupprimer
  3. Ce cela dit, si tu sors un vieux truc, je rigolerai beaucoup à démontrer en deux lignes que tu es un fumier : bâtir des dossiers contre les gens.

    Moi, je ne fais que me foutre de ta gueule dans l'instantané !

    L'éternel cocu de l'histoire.

    RépondreSupprimer
  4. Ah ! Deux choses.

    1. Je ne suis jamais emmalté. Il n'y a pas de malt dans la bière que je bois.

    2. Vaut mieux dire des conneries bourré que à jeun ! Au moins, j'ai une excuse. Toi tu es tout simplement vulgaire.

    RépondreSupprimer
  5. L'avenir le dira... Pour le moment, je suis juste quitté. Merci Monsieur. ça faisait mal avant, mais avec toi, ça rend plus fort : je te casserai bien la gueule, si taper dans la merde
    n'éclaboussait. Tu es vraiment un pauvre type, et l'alcool ne t'arrange pas. Heureusement que tu es loin. T'aura qu'à dénoncer mon côté violent : ça t'évitera de te remettre en question.

    RépondreSupprimer
  6. Me remettre en question ? C'est toi qui a parlé du cul de Duflot. Moi je ne fais que rigoler au comptoir en attendant la fin d'un match de foot que regardent les autres clients.

    RépondreSupprimer
  7. si j'ai lancé ce twitt, c'est moi-même pour me fiche de la gueule de ces journalistes d'une investigation hors du commun qui analysent la présence ou l'absence de cravate de Hollande à Camp david ou du jean de Duflot au conseil des ministres. On s'en fout, mais d'une force ! Quand au degré de raffinement, je crains que tu n'aies guère de leçon à me donner;;;;

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien son jean, et puis son cul aussi... c'est permis ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais elle n'aurait pas du fermer sa veste sur la photo, ça la boudine.

      Supprimer
  9. Oui mais tu as été vulgaire en t'adressant directement à une ministre. Je doute qu'elle comprenne ton humour. Tu as été maladroit, ce n'est pas grave. Juste drôle.

    RépondreSupprimer
  10. Ah bon, pourquoi, on est plus vulgaire quand on s'adresse à un ministre qu'à n'importe qui d'autre ?
    Si on dit ça à quelqu'un d'autre, on n'est pas vulgaire ?

    RépondreSupprimer
  11. La classe, ils la montrent tous les jours qu'ils en ont de la grande :)

    En tous cas, c'est marrant ce billet pp

    (et puis je t'ai jamais vu bourré, pourtant je t'ai vu boire ^___^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a que ceux qui boivent rarement qui se font avoir à se retrouver bourrés, hé, hé.

      Supprimer
  12. Ha il est marrant ce billet avec les commentaires.

    On se croirait à un comptooir.

    Ha ? C'est le but ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !