mercredi 18 avril 2012

Les bourdes de Nicolas Sarkozy - remember 2007

Nicolas Sarkozy semble avoir multiplié les bourdes, à nouveau, ce matin, outre le fait qu’il ne connaisse pas le nombre de morts en Afghanistan. Même l’AFP s’en amuse en soulignant deux mensonges, le premier à propos du nombre de sondages le donnant devant au premier tour, le second à propos de François Mitterrand qui existerait grâce à Jean-Marie Le Pen.

Comme si les Français avaient oublié qu’en 1981, Jean-Marie Le Pen n’était pas candidat et que les deux principaux partis de gauche représentaient, comme aujourd’hui, plus de 40% des électeurs.

« Je n'ai jamais vu en 30 ans une telle mobilisation de notre électorat et des Français, je n'ai jamais senti une telle inquiétude pour l'avenir, un telle volonté de comprendre les idées nouvelles, un tel ras-le-bol de ce qu'on voudrait leur imposer, de la pensée unique et des prévisions » aurait dit le sortant, oubliant que son électorat n’a jamais été aussi découragé.

Revoilà le coup de la pensée unique ! Comme si éjecter ceux qui sont au pouvoir depuis 10 ans et décident de tout était « la pensée unique »…

Voter pour Marine Le Pen revient à donner « un coup de pied dans la fourmilière. A l'arrivé on a les socialistes, plus d'impôts, plus de taxes » !

Plus de 50 taxes créées depuis 2007…

Par hasard, je suis retombé sur ce billet de mon ami Eric (qui pointait sur un des miens) de 2007 : « En ce moment, on parle des soi-disant bourdes de Ségolène Royal. C’est surtout l’UMP qui en parle. Et les médias (qui ne sont pas en majorité sarkozystes, pensez-vous!) les reprennent.

Et si on cherchait les bourdes de Sarkozy ?

"Mais lui, il en fait pas !", vous entends-je répliquer."Pas possible. Infaillible, le Chef."

Erreur ! Il n’arrête pas d'en faire. Mais les médias (qui ne sont pas en majorité sarkozystes, pensez-vous !) ne les répètent pas. »

« Mais, au fait, à votre avis, pourquoi les grands médias ne relèvent jamais les bourdes de Sarkozy ? »

Ca serait amusant de relire tous billets de l’époque, de cette époque précise, au moment où on commençait à ne plus y croire, après le discours « j’ai changé »…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !

Enregistrer un commentaire