mercredi 19 octobre 2011

12 conseils pour augmenter la productivité d'un blogueur

Cédric nous propose trente astuces pour doubler ou tripler votre productivité de blogueur. Pour ce qui me concerne, c’est plutôt des conseils pour la ralentir qu’il faudrait, mais jouons le jeu. Je ne suis pas d’accord avec la plupart de ses 29 premiers conseils. Le trentième est déconseillé par l’académie de médecine.

Beaucoup de points tournent autour de l’environnement du blogueur (pas de télé, pas de réseau social, un bureau rangé, …). La productivité ne sera que meilleure si on arrive à bloguer dans n’importe quel environnement… C’est comme pour le travail.

Conseil 1 : si vous éprouvez vraiment le besoin d’améliorer votre productivité pour ce qui est un loisir à la base, consultez un toubib.

Conseil 2 : si vous améliorez votre productivité en changeant vos loisirs, resteront-ils des loisirs ? Ne risquez-vous pas de stresser bêtement ?

Conseil 3 : si vous faites des billets avec du texte, utilisez un traitement de texte, comme Word. A ce stade de mes billets où je donne ce conseil, il se trouve toujours des zozos qui m’expliquent qu’ils font autrement et que c’est aussi bien. Outre que je donne les conseils que je veux dans mon blog et que je rappelle que je suis un blogueur productif, les traitements de texte sont faits pour taper du texte, pas une zone dans un navigateur web. En outre, le correcteur orthographique de Word est très bien fait, ça vous évite un temps de relecture important.

Conseil 4 : ne préparez pas trop vos billets, sauf au niveau de la recherche documentaire si nécessaire. Vous ne faites pas un devoir d’économie mais un billet de blog, destiné à une communauté précise, celle des lecteurs qui aiment bien votre blog. Vous vous notez dans le crane un vague plan et vous vous lancez.

Conseil 5 : ne faites pas des billets trop longs quand c’est possible. Je le dis souvent. Actuellement je rédige un billet avec plein de conneries, il sera donc long. Mais quand le message ne nécessite que trois lignes, faites trois lignes. Voila un exemple. Il y a plein d’avantages donc celui d’éviter de casser les burnes du lecteur avec des longueurs inutiles.

Conseil 6 : lancez-vous, bordel ! Quand j’ai vu le titre du billet de Cédric, j’ai immédiatement compris que j’allais faire un billet sans même savoir ce que j’allais écrire et j’ai ouvert mon Word en préparant l’introduction pour être sûr de ne pas oublier et c’est après que j’ai lu le billet. Par exemple, je n’ai pas la moindre idée de ce que sera le conseil 7 et je n’en ai d’ailleurs strictement rien à foutre.

Conseil 7 : ne faites pas des billets trop structuré (sauf ceux avec des conseils numérotés, comme ici). Vous n’êtes pas en train de faire un devoir d’histoire géographie, une dissertation d’économie ou un article de journal, juste un billet de blog, vous savez ce machin qui est au centre d’un réseau social.

Conseil 8 : automatisez tout ce qui est automatisable, notamment le backtweets de vos billets et leur publication sur votre compte ou page Facebook. Pour bien augmenter sa productivité, il faut parfois mettre les mains dans le cambouis.

Conseil 9 : ne gâchez pas tout par soucis de productivité. Vous avez fait un joli texte dont vous êtes contents, préparé sous Word, sans faute et tout ça ? Ne vous précipitez pas à le publier. Il faut absolument ne pas rater le titre et l’introduction : ce sont les éléments qui donneront envie de lire votre billet à ceux qui ne connaissent pas très bien votre blog. Et ce sont ces braves gens qui donneront envie (via Twitter, par exemple), à leurs propres contacts, de le lire. Pensez aussi aux illustrations, aux liens, …

Conseil 10 : apprenez les « raccourcis clavier » (l’utilisation du clavier à la place de la souris), les tableurs et tous les machins. El Camino me félicite souvent pour mes billets avec plein de liens. Or ils me prennent relativement peu de temps parce que je fais tout sans décoller les doigts du clavier (sauf éventuellement pour m’en gratter une) ou en passant par l’intermédiaire d’un tableur.

Conseil 11 : ne vous imposez pas de donner trente conseils pour imiter un autre blogueur, sinon vous ne sauriez plus quoi dire. Du coup, je vais m'arrêter au suivant.

Conseil 12 : faites les billets quand vous en avez l’idée et évitez de reporter au lendemain, vous ne seriez plus inspiré. Au risque de me répéter, le blogage est un loisir, ne vous donnez pas trop de contraintes d’organisation. On a fait une chaîne, récemment, avec la façon de trouver un sujet de billet. Hop ! On a une idée, on rédige, on publie. Ca, c’est de la productivité !


2 commentaires:

  1. ouais... donc c'est bien le contraire de la littérature... ;-* Geargies.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !