lundi 20 juin 2011

Toute cette indignation m'indigne

Ah ! Je suis victime d’une charge de Gauche de Combat. Ce garçon est parfois stupéfiant : on n’a pas le droit de ne pas penser comme lui. Il rebondit (à cause de l’Hérétique) sur mon billet de l’autre jour à propos de la Grèce, ce billet avait fait du bruit, favorable et défavorable mais personne n’avait retenu le sens du billet, qui était donc raté.

Alors, je vais résumer ce billet : la position des blogueurs de gauche, mais la vraie, hein !, consistant à mettre tous les maux supportés par le peuple Grec sur la tronche de François Hollande est, au mieux, ridicule.

Contrairement à certains, je ne vais pas faire semblant de pleurnicher sur le peuple Grec mais je peux difficilement laisser dire que je prétends que ce qui leur arrive est bien fait pour leur gueule. Je n’ai jamais dit ça, ni même pensé.

Mon billet était à un tout autre sujet.

Imaginez que vous vous trompiez de carburant dans votre voiture, par exemple, que vous mettez du sans plomb à la place du gazole. Vous allez gueuler d’abord contre le dépanneur qui va vous faire poireauter deux heures, puis contre votre garagiste qui vous prend très cher pour la réparation qu’il ne peut pas faire avant le surlendemain.  Et vous dites partout que votre garagiste est un connard.

Pourtant, c’est vous qui avez fait la connerie, à la base. Il n’y est strictement pour rien, sauf s’il vous a vendu la voiture.

C’est un peu comme l’Europe. Elle a permis à la Grèce de connaître une croissance formidable, pendant tout le début du siècle. Mais les Grecs ont dépensé trop et ont fait la connerie de mettre en place un gouvernement de droite qui a menti sur les chiffres. Et maintenant, nos copains de la gauche mais attention la vraie, hein !, tapent sur le gouvernement qui a trouvé le pays dans un sale état, tape sur l’Europe qui tente d’aider la Grèce, tape sur les partis politiques du même bord que le chef du gouvernement Grec.

Ce sont d’ailleurs probablement les mêmes gauchistes qui gueulent quand l’Europe veut contrôler les budgets des états sans même se rendre compte que si l’Europe avait contrôlé le budget de la Grèce, dès 2004, nous n’en serions pas là.

On nous parle du traité de Lisbonne qui aurait été soutenu par le Parti Socialiste : on s’en fout ; ce sont les traités précédents qui agissent et notamment celui lié à la création de l’Euro et je crois bien qu’on s’est un peu fait mettre. Mais si je dois me faire mettre, je ne vais pas empirer le mal en reculant.

Ainsi, dans les blogs et les bistros, on se dit que la Grèce devrait sortir de l’Euro.

Nos amis de la gauche, mais attention, la vraie, hein !, feraient mieux de se demander s’il ne serait pas souhaitable de militer, tout d’abord, pour la sortie de l’Allemagne de la zone Euro. Ca serait amusant, non ? La fin de l’Euro fort et tout ça. La possibilité de dévaluer discrètement sans bouger les oreilles afin de chopper cette compétitivité qui nous manque un peu. Mais ne rêvons pas.

Cela dit, je ne suis pas économiste. Qu’ils se débrouillent…

Ce qui m’énerve dans cette histoire est ainsi de voir la gauche (la mienne, la fausse, quoi…) cible de tout un tas d’individus suicidaires qui, en outre, se trompent complètement de combat.

En exonérant les peuples de toute responsabilité, ils oublient qu’ils votent. Ils les prennent donc pour des cons alors qu’ils n’arrêtent pas de dire qu’il faut faire appel à leur intelligence…

Les peuples sont parfaitement responsables de ce qui leur arrive : ils ont voté. Ils ont mis en place, en Grèce (et au Portugal), un gouvernement de droite qui a fait des conneries. Et, tous en semble, on a mis en place une Europe qui continue à droite toute, permettant à des banques privées de gagner de plus en plus de pognon, qui permet au « financier » de prendre le pas sur la politique, …

Et la démocratie disparait

La seule solution est de faire basculer à gauche, la vraie ou la mienne, qu'importe !, toutes ces institutions.

Ce n’est pas en tapant sur l’ambulance et les pompiers qu’on créera les conditions du changement mais en travaillant, quotidiennement, sur toutes les sources d’évolution de la société que l’on peut souhaiter.

L’indignation ne sert pas à grand-chose.

Surtout dans un blog.

8 commentaires:

  1. Et en plus tu lui offres un lien : tu es trop bon mon Nico ^^

    Sinon avec tout ça, nous reprendrons l'année prochaine 5 ans de droite. Quand je vois la "vraie gôche", celle qui t'insulte et te donne des leçons, j'avoue que ça ne me dérange pas plus que ça...

    (bonne semaine à toi !)

    RépondreSupprimer
  2. FalconHill,

    Je suis trop bon...

    RépondreSupprimer
  3. merci pour le lien Nicolas, je t'en sais gré. et je confirme : tu as le droit de ne pas penser comme moi, du moment que tu restes poli. Et colmme c'est là le cas.

    Ps. tu es en train de t'enterrer : tu continues à dire que le peuple grec mérite ce qui lui arrive. Mais je suis un imbécile : je lis toujours trop vite et ne comprends rien, ne m'en veux donc pas.

    Ps 2 : est-ce moi qui ai dis que c'était la faute à Hollande ce qui arrrive en Grèce ? (je ne m'en souviens plus ... j'avais du boire beaucoup, ce jour là...).

    RépondreSupprimer
  4. GdeC,

    Je n'ai pas dit qu'il méritait mais qu'il en était responsable, comme le peuple Français est responsable d'avoir élu Nicolas Sarkozy.

    Ce n'est pas nécessairement toi qui a dit ça...

    RépondreSupprimer
  5. Bien. Ce qu'il fallait dissiper aux yeux des autres, même si nous, nous le savons.

    RépondreSupprimer
  6. On croirait assister à une querelle de courants dans une réunion du NPA…

    Manque plus que le camarade CSP pour faire couleur locale. Ah, non, chuis bête : il a déserté avant le naufrage, ce petit malin !

    RépondreSupprimer
  7. Gdc,

    Si tu savais, pourquoi as tu fait un billet ?

    Didier,

    Vu ce qu'il m'a balancé dans Twitter....

    RépondreSupprimer
  8. Comme tu l'as compris, ce billet ne n'était pas destiné, mais avait pour cible l'hérétique. traiter de crétins les indignés, qui partout manifestent le désespoir de n'avoir point d'avenir suffit-il à les traiter de crétins ? Le reste est expliqué dans mon billet.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !