lundi 14 février 2011

L'échiquier mal barré

Je n’ai pas regardé le débat entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon et j’imagine que les commentaires vont fleurir. Je vais laisser des copains, blogueurs plutôt à droite, vous donner leurs impressions, comme Val Le Nain et FalconHill. En lisant ce dernier, j’ai eu une impression bizarre ; celle que l’échiquier politique a basculé en quelques années. On oppose maintenant l’UMP au PS et le Front National au Front de Gauche. Or, je n’ai jamais considéré le Front de Gauche comme l’extrême gauche, juste la partie de la gauche entre la gauche pépère (la mienne !) et l’extrême gauche, la place qu’occupait le Parti Communiste à une époque.

A la gauche du Parti Communiste, il y a toujours eu LO et ce qui est maintenant le NPA.

En acceptant ce débat, et ce n’est pas une critique (parce que je pense qu’il fallait le faire), Jean-Luc Mélenchon s’est soit positionné à l’extrême gauche (ce qu’il ne veut probablement pas, mais il y a un réservoir d’électeur) soit a repositionné le Front National comme un « parti normal » (ce qui choquera probablement certains, mais ils sont des supporters de Méluche…)

Vu que l’UMP lui courre après et qu’il représente entre 10% et 20% des électeurs, il est temps de considérer le FN comme un « parti normal ». Si Méluche, par exemple, se charge de démontrer l’ineptie du programme économique du FN, ça ne va pas me déplaire. Surtout s’il récupère les électeurs (ne sont-ils pas, probablement, d’anciens électeurs du PC ? Marchais avait fait 15% en 81…) et donne une impulsion à gauche à ses élections.

Forcé de constater qu’on a une droite « dure » très forte en France (ben oui, si l'UMP reprend les thèmes du FN pour aller à la conquête d'électeurs) et qu’il serait temps que le centre droit se plonge dans l’espace disponible…

Cela dit, c’est leur problème…

Comme je l'ai dit ce midi dans mon billet politique, l'UMP a commencé à taper sur DSK, ce midi, comme s'ils voulaient démontrer aux électeurs de gauche qu'il n'est pas à gauche. C'est gentil de leur part de remettre les électeurs du Centre sur la voie du PS...

11 commentaires:

  1. Je n'ai pas le temps de commenter intelligemment.

    RépondreSupprimer
  2. Pareil que Yann. Pas le temps, et pas d'avis, de commenter intelligement.

    Mais je ne pense pas avoir dit ce que tu exprimes dans ton billet. J'ai plutôt dit que le FdG ressemblait à Villier à droite, une moisonneuse bateuse qui rabat les voix de l'extrême gauche pour la gauche pure et belle mais de gouvernement quand même.

    Après l'opposition FN FdG, c'est pas moi qui l'ai faite mais RMC ce matin. Et dire que Mélenchon utilise des armes qu'ont avant lui utiliser, avec des fortunes diverses, Le Pen, Villiers, Laguiller, Marchais, ce n'est pas une insulte.

    Et j'ai ajouté, mais c'était pas clair sans doute, que Mélenchon appartenait, à mon sens, à l'arc républicain (et que je le vois ministre si la gauche passe, parce que miam la soupe).

    Pour la droite dure oui tu as raison. Il y aussi une gauche dure. J'attends un peu plus non pas de modération mais de raison. Il y a un espace, oui tu as raison.

    Mais je n'ai pas du être clair dans mon billet pour que tu ais compris les choses comme ça.
    (et en plus je voulais parler du point de Mélenchon mais tout le monde s'en branle, tant pis je retourne boire du blanc).

    Bonne soirée mon copain qui ne vote pas (forcément) comme moi !

    RépondreSupprimer
  3. Si il y a une droite dure et une gauche dure dans ce pays c'est que les partis traditionnels ont merdé.
    A eux d'être exemplaire.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas tout suivi mais du peu que j'ai entendu, Mélenchon parait réaliste, exprimant son opinion à partir d'une situation réelle constatée, tandis que Le Pen fille est dans le fantasme hors de toute logique.
    Les sondages internet (donc pas fiables mais quand même !) disent que la fille à son papa a bcp plus convaincu (63%) ce qui démontre que le FN, on va avoir du mal à le virer.
    :-)

    RépondreSupprimer
  5. Yann,

    S'il n'y avait que le temps...

    FalconHill,

    C'est juste une réflexion que je me suis faite en lisant ton billet, je n'ai pas dit que tu l'avais écrit ! Ton billet n'est pas en cause, juste les méandres de mon cerveau.

    El Camino,

    Oui et non : l'UMP est devenue une "droite dure" (avec rien d'exemplaire).

    Poireau,

    Oui, on va avoir du mal à faire le ménage...

    RépondreSupprimer
  6. C'est une impression ou ces derniers temps, l'UMP fait le jeu de la gauche en tentant des coups foireux?

    RépondreSupprimer
  7. Je ne sais pas mais j'ai en effet l'impression qu'ils cumulent les gaffes.

    RépondreSupprimer
  8. Même pas le temps de commenter stupidement.

    RépondreSupprimer
  9. Si vous avez du boulot à ce point...

    RépondreSupprimer
  10. Ce duel a tenue toutes ces promesses.

    J'ai trouvé Mélecnhon très bon. Il a su répondre en argumentant de façon précise aux propos tenus par Marine Le Pen et qu'il avait bien mieu préparé ce débat que la présidente du FN.

    Je trouve que Jean-Luc Mélenchon a bien résumé le FN : « Vous n'avez jamais servi à rien à part amener la haine. »

    J'en ai parlé sur mon Blog : http://0z.fr/u9-_m

    RépondreSupprimer
  11. Hern,

    Oui il résume bien, mais est-ce utile ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !