mercredi 13 octobre 2010

Contrôler ses amis Facebook

La dernière fois que je suis rentré en Bretagne, j’ai passé quelques temps, au comptoir, à discuter avec le fils d’un pote. Je le connais depuis des années ; je partais en vacances avec ses parents alors qu’il était tout môme. Il doit avoir une petite vingtaine d’années, maintenant, ce qui ne nous rajeunit pas.

J’ai découvert qu’il avait un compte Facebook ; je lui ai envoyé une demande de contact ; il a accepté. Aussi, ce week-end, je me suis promené sur son profil et dans les photos, j’ai vu un gugusse qui traîne également au 1880 Café à Loudéac ; je lui ai envoyé une demande de contact ; il a accepté. Je me suis promené sur son profil et de fil en aiguille, j’ai vu plusieurs bonhommes que je connaissais de bistro; je leur ai envoyé une demande de contact ; ils ont accepté.

Dans les commentaires à ce billet, l’illustre Vallenain m’explique qu’on peut assez facilement contrôler ses « amis » Facebook.

Or, parmi tous les gugusses du 1880 Café, qui ont, en gros, son âge, aucun, sauf le premier, n’a les moyens de savoir qui est le type qui leur a envoyé une demande de contact, mon profil étant illustré par une boîte de maquereaux.

A moins d’apporter une très grande vigilance, il n’est pas possible de maîtriser son profil…

10 commentaires:

  1. C'est simple, sur Facebook, je ne mets rien de moi et je n'ai pas d'amis. Voilà, c'est controlé ! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Moi je n'ai que des amis. Et je ne dis à personne quand je vais au bistro.

    RépondreSupprimer
  3. Si tu ne sais pas qui veux t'ajouter sur Facebook, tu ne l'ajoutes pas. Cette règle est oublié par les jeunes dans leur course aux amis, peut-être le paieront-ils un jour. Il n'empêche que je reste sur ma position :)

    RépondreSupprimer
  4. Vallenain,

    Tu me connaissais depuis combien de temps quand on est devenu potes sous Facebook ?

    RépondreSupprimer
  5. Oh je ne sais pas, pas longtemps certainement. Mais je savais relativement ce que je faisais. Je dévoile pas grand chose sur Facebook, j'assumais ce qui pouvait se passer :)

    RépondreSupprimer
  6. C'est pas un de tes potes qui a une photo de sa bite dans son compte Facebook ? Et si je la prends et je la mets sur mon blog, un soir de bordée ?

    Le gars, il a confiance en toi, tu as confiance en lui, tu as confiance en moi, il a fait une connerie (son profil n'est pas protégé). Si je diffuse la photo, tu seras responsable...

    (désolé, c'est ton compte, celui de Guralu et de quelques jeunes avec qui je suis pote que j'ai utilisés pour étudier les profils facebooks des gens pour faire mon billet sur Partageons l'Addiction)

    RépondreSupprimer
  7. @Nicolas

    Ouais !

    Et tu te serais appelé Pamela avec une photo de nana à gros sein, ça aurait été pareil ;)

    @VALlenain (t'as vu, j'ai compris !)
    Les paramétrages de FB sont inbitables ! Tout est fait pour que les comptes soient ouverts à tout va :-/ J'ai mis plus d'un an pour une page en français car je n'arrivais pas à changer la langue ;-)))

    @Poireau

    Idem !

    RépondreSupprimer
  8. Je confirme ce que Dada dit à Val.

    RépondreSupprimer
  9. Facebook a été la cata pour moi avec les envois automatique de contact. Du coup j'ai viré pratiquement tout le monde sauf mes vieux amis de grenouille. Flippant le truc, j'ai cru que j'allais retrouver mon patron en "ami"...

    RépondreSupprimer
  10. Dominique,

    Parfois, je vire un tas de gens...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !