mercredi 8 septembre 2010

On est peu de choses, les blogueurs !

Mes lecteurs me connaissent : je n'ai pas l'angoisse de la feuille blanche. Ce matin, il m'en est néanmoins arrivé une bien bonne : mon billet politique était totalement monté dans ma tête - paragraphe par paragraphe - avant de quitter chez moi : je n'avais plus qu'à le saisir. En arrivant au bureau, pourtant, je me rappelais des éléments clés mais j'avais totalement oublié le "support", à savoir la stratégie du PS à l'Assemblée.

On est peu de choses.

A part ça, je suis devenu fanatique de la nouvelle une de Wikio mais pas pour le contenu : juste pour la manière de faire monter les billets. Ce qui fait que j'y passe des "heures" par jour, au détriment d'autres manies que j'ai détaillées dans un billet récent, ici. Je regarde, note les positions, les heures, twite des machins pour voir ... Tiens ! Hier, j'ai oublié de consulter mon compteur de visites et j'ai attendu la fin d'après pour consulter les "backlinks"...

2 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !