lundi 13 septembre 2010

Exacerber la stigmatisation

On était déjà ulcérés par l'emploi à outrance du mot "stigmatisation". Franchissons un pas à la demande d'une petite dame de l'ONU, parlons maintenant "d'exacerber la stigmatisation". J'ai essayé de vous le traduire en français.

36 commentaires:

  1. Excellent ! Et attention à ne pas sombrer dans la stigmatisation de la stigmatisation... :-)

    RépondreSupprimer
  2. Quels bande de tarés. Et puis c'est quoi qui l'inquiète ? Que la stigmatisation soit exacerbée ou le sort des roms expulsés ! Incroyable.
    Parce qu'on peut stigmatiser alors , mais exacerber la stigmatisation, non !

    RépondreSupprimer
  3. J'exècre exarceber la stigmatisation.

    RépondreSupprimer
  4. Nous devrions stigmatiser l'exacerbation, il me semble.

    RépondreSupprimer
  5. stigmatisons les stigmatiseurs !

    RépondreSupprimer
  6. mais au juste quels sont les stigmates de la stigmatisation stigmatisante

    RépondreSupprimer
  7. Arrête de vous moquer d'une haute commissaire de l'ONU.

    RépondreSupprimer
  8. Alors qu'on devrait exciser la stigmatisation, que dis-je, lapidons la stigmatisation !
    :-))

    [On devrait inventer pour les technocrates : exaverber. Sortir des sentiers du langage courant… :-) ].

    RépondreSupprimer
  9. STI-GMA-TI-SE ! STI-GMA-TI-SE ! STI-GMA-TI-SE !

    RépondreSupprimer
  10. Vous en faites trop là...

    RépondreSupprimer
  11. Exaverber,
    ça a l'air d'un verbe conçu pour Gaël et Balmeyer...

    RépondreSupprimer
  12. Ne va pas exacerber ces deux là, hein !

    RépondreSupprimer
  13. Avant-hier, je me suis fait stigmatiser par un salaud qui m'a doublé dans la file d'attente à la poste. Je me sens violé dans mon intégrité.

    RépondreSupprimer
  14. Évidemment ! Au moment où je te parle je lutte encore pour m'en remettre.

    RépondreSupprimer
  15. Tiens encore une belle : "une telle stigmatisation à grande échelle" (http://www.rue89.com/2010/09/12/roms-la-commission-europeenne-doit-poursuivre-la-france-166349)

    RépondreSupprimer
  16. C'est pas parce qu'on a disparu de la circulation qu'il faut nous exacerber mooossieur Dorame !

    RépondreSupprimer
  17. Tiens ! Balmeyer lis les commentaires de tous mes billets qu'il a en retard.

    RépondreSupprimer
  18. Ouais pareil que Balmeyer ! ha ! vous êtes bien attrapés Môssieur Doram


    (@Nicolas, non c'est juste qu'on a pris notre courage à 4 mains pour défendre notre honneur !)

    RépondreSupprimer
  19. Et on a des informateurs partout. Y compris chez les tauliers des blogs.

    RépondreSupprimer
  20. Je ne fréquente pas ces gens là.

    RépondreSupprimer
  21. @balmeyer mais chhhhhtttt là on pouvait croire que tu revenais vraiment lire les blogs, et là patatatras avec ton histoire d'indic tout le monde voit bien que c'est du vent, et que tu préfères fréquenter les pages d'ados pré-pubères sur fessebouc maintenan,t :)

    RépondreSupprimer
  22. Toi aussi, il t'envoie des invitations à des trucs de mômes !

    RépondreSupprimer
  23. oui il doit vouloir se dédouaner de ses penchants troubles en les faisant partager aux copains... C'est pathétique mais il faut qu'on le soutienne je pense

    RépondreSupprimer
  24. Oui, mais je n'ai pas spécialement envie de finir dans le dépucelage de mineures zet de mineurs.

    RépondreSupprimer
  25. Oui, je vous conseille vivement "On a toute pleurais sans rien dire le soir dans notre lit" si comme moi, vous avez toute pleurais sans rien dire, le soir, ou même un jour, partout.

    RépondreSupprimer
  26. oi faudrait trouver un moyen de lui dire que c'est pas très joli joli mais sans le blesser, car après qui sait dans quelles turpitudes il pourrait se jeter s'il se sent abandonné...

    RépondreSupprimer
  27. Quand je pense que quand j'ai monté ce blog c'était pour en faire un truc sérieux.

    RépondreSupprimer
  28. fallait pas nous dire pour Dorham (merde j'l'ai dit !)

    RépondreSupprimer
  29. Dorham, pour l'instant, est en train de s'engueuler chez Suzanne.

    RépondreSupprimer
  30. Raide, Reding et Dengue !
    On sait ce qu’il faut faire pour ne pas être vacciné…
    Ne pas écouter les radios, ne pas lire les journaux et ne pas s’approcher du ministère de la santé. Après le coup de la grippe H1N1…
    On ne risque pas de reprendre la seringue pour se piquer contre des moustiques qui rendent « dengue ».
    Soit dit en passant, en disant ce que je dis je ne stigmatise personne… ni les primates, ni les stigmates… Je n’ai rien à vous apprendre sur les primates la chose est entendue !
    Mais les stigmates savez-vous, au moins ce que c’est ?
    Bien sûr que si : Les cinq plaies… consécutives à la crucifixion du Christ… toujours aussi cruelles et aussi rebelles à tout traitement… C’est marqué pour toujours et à jamais…
    Il faut donc se méfier de ce vocable qui racole à la une de tous les journaux…
    On stigmatise les juifs, les protestants, les musulmans… les minorités, les handicapés, les gays…sans parler des étrangers !
    Mais très curieusement on oublie les cons ?
    On fait comme si personne ne les a remarqués… Comme s’ils n’étaient pas suffisamment remarquables ? Entre nous, c’est déplorable !
    Et puis, ça ne nous empêche pas de prendre les devants et de les stigmatiser avec ou sans leur consentement.
    Figurez-vous que nous avons tout essayé… Mais toujours sans succès…
    Pour la bonne et simple raison que le con ne peut être stigmatisé… jamais !
    Puisque c’est lui la plaie !

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Dengue

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !