jeudi 29 janvier 2015

Le Figaro, mauvais blog politique de droite


Je vous passe le fait qu'ils semblent se réjouir de mauvais résultats, le niveau du journalisme ne s'améliore pas. Je résume : bien que ça s'améliore, c'est pire. 

mercredi 28 janvier 2015

Gauche de Combat a perdu un nouveau neurone

Autant mon dernier billet n'était pas personnel, autant celui-ci l'est. Il faut dire qu'il pond un tas de billets, aujourd'hui. J'ai du du mal à réagir à toute sa connerie. 

C'est ici que ça se place :
http://gauchedecombat.net/2015/01/28/apologie-du-terrorisme-un-enfant-de-8-ans-victime-de-lhysterie-collective

Il prétend que le gouvernement a mis en place des lois d'exception suite aux attentats du 7 janvier. Comme si le processus législatif était si simple. 

Fou à lier. 

Vive la loi Macron

Je me fous royalement de cette loi présentée à l'envers pas tous ses opposants de gauche qui la jouent "petite bite" : l'enjeu de société n'est pas de savoir si on peut travailler le dimanche ce qui n'est d'ailleurs pas le sujet principal du texte. 

Mais je tombe ce soir sur le billet de Gauche de Combat (mais pour une fois, ma réponse n'est pas personnel). 

http://gauchedecombat.net/2015/01/28/macron-nous-prend-vraiment-tous-pour-des-cons

La première raison est qu'il nous pond l'éternel couplet du renard dans le poulailler à propos de la liberté et du libéralisme. Imaginons qu'un entrepreneur veuille ouvrir une ligne de car entre La Défense et le Centre Bretagne, au nom de quoi pourrait-on l'empêcher. Départ de La Défense à 16 heures, arrivée à 20h30, en faisant la sieste. Le même trajet par le service public : une heure de plus, la course dans les couloirs de métro, de l'attente de correspondance. Ainsi, un type qui bosse à Paris ne peut pas rendre visite à ses parents pour un week end sans se gâcher deux soirées. Si un entrepreneur prend le risque : il peut. 

Les gauchistes devraient ouvrir les yeux : c'est grâce au libéralisme qu'ils ont les moyens de lutter contre le libéralisme sur le web. 

Ceci est un détail. C'est la deuxième raison qui motive ce billet : comment peut-on faire une critique d'un tel projet de loi sans faire une étude plus précisé de chaque point, comme je viens de faire légèrement avec les transports en car ?

Il est sûr que l'absence de réflexion ne favorise pas l'intelligence. 

(Je le répète, ma critique n'est pas personnelle mais s'adresse à tous les pourfendeurs). 

jeudi 22 janvier 2015

L'apartheid nous guette

Nicolas Sarkozy s'est indigné de l'utilisation d'un mot par Manuel Valls. Il a probablement raison puisque des blogueurs officiellement à gauche partagent l'indignation. 

http://extimite.net/2015/01/22/%E2%80%8E-%E2%80%8Ea-part-ted-manuel-valls-emoi/

Ça devient surréaliste. Et risible. 

mercredi 21 janvier 2015

Où sont nos blogs politiques ?

Un ami âgé (je le note pour qu'il se reconnaisse, pour le reste, il serait une jeune pouffe avec des gros nichons que ca ne changerait rien au billet mais je banderais) me faisait remarquer que Sarkofrance ne branlait plus rien dans ses blogs. Il a raison. Cela étant, je lui ai fait remarquer que, moi-même, j'étais à la ramasse. À la bonne époque, avec tous mes blogs, je faisais une bonne dizaine de billets par jour. Depuis un an, c'est la débandade et depuis quelques semaines c'est l'horreur. Tiens ! Sur mon blog geek, je n'ai rien fait de sérieux depuis des lustres. Et sur mon blog bistro, je glande abominablement même s'il me vient toujours des conneries à raconter. 

Sarkofrance glande.
Jegoun glande. 

Mais nous ne sommes pas les seuls ce que je viens d'étudier ce soir. Tiens ! Romain Blachier ! Il est absent ou presque. Je ne parle pas des gens, surtout des copines d'ailleurs, dont la productivité a baissé depuis des mois. Trublyonne. CC. Olympe. Annnie. D'un autre côté, les gaziers ne sont pas mieux. Regardez ces fainéasses de Gael et Dada. Rien. 

Il en reste des vrais, des costauds, des solides comme El Camino, un pilier, ou Captain Haka qui reprend le rythme. Même Elooooody commence à se bouger les fesses. Cyril semble relancé. Je ne parle pas de Didier Goux et de Falconhill qui ne sont pas franchement des blogueurs de gauche...

Côté vraie gauche, l'andouille de combat est fidèle à lui même, donc à rien. DPP retrouve une santé. Il ne gâche plus tous ses billets avec des mots qui ne veulent rien comme oligarchie et médias dominants. 

D'un autre côté, les blogueurs de droite que je suis ne changent pas. GdC continue à faire des procès à tout le monde et Bembelly continue à vouloir prouver la supériorité des noirs. Corto continue à agiter ses commentateurs et Parrillo a définitivement renoncé à sortir une phrase qui ne fasse pas plier de rire un amoureux de la langue. 

Élie Arié reste constant mais son hébergeur continue à merder pour le flux RSS SS. 

RosaElle semble avoir arrêté mais a ouvert un site pour vendre des cigarettes électroniques. Suzanne va bientôt se mettre à fumer pour avoir le plaisir d'essayer les recettes de Rosa. 

Je n'oublie pas les "historiques" comme Marc Vasseur ou Politeeks qui ont parfois des pulsions qui les poussent à faire des billets de blog mais bon. Au moins Dagrouik en fait un par mois. 

Et je n'oublie pas ceux qui sont encore là. FCB, José,... Ou ceux qui bloguent moins, comme Ménilmuche. 

Il n'empêche que ce matin, Poireau a fait un billet et que j'en ai fait un pour lui répondre. 

Les affaires reprennent. 

Et MHPA, il est où ? Et Elmone ?

Il reste les petits jeunes (de blog), comme RPH ou Didstat. Et tous ceux à qui je ne pense pas en rédigeant de billet mais qui sont bien là. 

Le stagiaire de France 2

mercredi 14 janvier 2015

Cellule psychologique

Une cellule psychologique a été mise en place au lieu dit La Comète, au Kremlin-Bicêtre pour tous les patriotes qui ne connaissaient pas Charlie Hebdo il y a une semaine et quelques heures et qui voulaient absolument l'acheter aujourd'hui. 

vendredi 9 janvier 2015

Température

La commerciale d'une boite de conseil nous a offert une boite de chocolats à certains d'entre nous (c'est con ça rend les autres jaloux, non pas de ne pas avoir de chocolats vu qu'on partage, mais de ne pas bénéficier d'une marque d'attention.

Avant que nous ouvrions les boites et découvrions ce qu'il y avait réellement dans les boites, elles nous a dit : "il faut les conserver au frais". Mon voisin s'est levé pour mettre sa boite au frigo de la petite cuisine que nous avons. Elle l'a stoppé : "ah non ! Il faut les conserver au frais mais pas au frigo."

J'ai failli lui répondre : "mais comment veux-tu qu'on fasse au bureau, connasse ?" (et même à la maison, d'ailleurs, vu qu'il fait plus froid sur mon balcon que dans mon frigo).