vendredi 22 juillet 2016

Copé au dessous de tout

Ce soir, j'approuve totalement le billet de Gauche de Combat où il dénonce des propos de Jean-François Copé qui dit que 30% du budget est consacré au social et 3% à la sécurité "au sens large". 

http://gauchedecombat.net/2016/07/22/il-faut-rearmer-le-cerveau-de-monsieur-cope

Néanmoins, ce gars se perd toujours dans des phrases avec plein de mots mais oublie de s'adresser à un public con. Je vais le faire. Mes lecteurs sont des cons. Pas toi, andouille. 

Disons que nos institutions (la sécu, l'Etat et les collectivités territoriales) récoltent et dépensent un peu de pognon. La plus grosse partie des dépenses est consacrée au versement des retraites, à l'assurance maladie et à l'éducation. En gros. C'est ce que ce Copé appelle le social. 

Pour ce qui concerne le budget de l'Etat, le principal poste de dépense est l'Éducation Nationale. Pour M. Coppé, c'est du social, je pense. Le second est les intérêts de la dette. Appelons du pognon versé aux financiers. Le troisième (si on cumule la défense et la police) est la sécurité. Et cela ne ferait que 3% des dépenses publiques. 

Dénonçons les vrais mensonges mais pas par de la littérature indigeste. 

mardi 19 juillet 2016

Gauche de Combat au sommet de la modernité


Il vient de créer une page Facebook liée à son blog. Celles de mes blogs existent depuis 2009, je crois. Celle des leftblogs depuis avant mais ne fonctionne bien que depuis 2011. 

Mais je vais le rassurer. Cela n'apporte rien. 

lundi 11 juillet 2016

Facebook et la connerie humaine

Hier soir, je suis tombé sur ce statut Facebook, il faut reconnaitre qu'il est bien triste. Toujours est-il que je ne sais pas comment je suis tombé dessus et, légèrement perturbé par ce qu'un match de foot m'a obligé à ingurgité, j'ai commenté en critiquant les fautes d'orthographe et de ponctuation. Je veux bien que vous me trouviez odieux, je devrai m'en remettre. Il n'empêche que je ne suis pas dans Facebook pour supporter ce genre de truc. Je ne connais pas cette dame. 

Les gens ne comprennent pas que Facebook est un lieu public et qu'on ´´a pas à y raconter n'importe quoi. Elle peut le faire mais doit maîtriser à qui l'information arrive. Ou elle cherche à alerter le monde pour partager sa peine, mais, dans ce cas, elle doit s'attendre à un retour de bâton. 

Évidemment des types (2 exactement) sont venus m'insulter. J'ai laissé tomber mais la publication est revenue dans mon "mur" ce soir. Et mon commentaire a été supprimé (heureusement). 

Cette dame ne sait pas écrire mais tente de faire une sorte de poésie ou de texte émouvant pour faire pleurer ses proches. C'est bien plus odieux que mon commentaire surtout si on considère que ses proches ne sont pas les seuls lecteurs. 

Pourtant, je ne suis pas le dernier à faire des billets de blog compassionnels centrés sur ma propre personne dans mes blogs. Mais seulement dans mes blogs. Pas dans Facebook (ou alors pour rigoler de ma propre connerie). 

Finalement, dans mes commentaires d'hier soir, j'ai été trop gentil. J'aurais dû insulter cette femme qui cherche de la compassion pour elle-même alors que c'est sa puce qui souffre. 


dimanche 3 juillet 2016

Le foot et le Figaro


On peut leur expliquer qu'en quart de finale, on s'est qualifié pour les demi-finales ?

lundi 27 juin 2016

Le site web de Mme Duflot

CA vient de sortir, c'est pour préparer sa candidature au cas où Nicolas Hulot ne se présente pas.

Je suis allé voir. Le texte est écrit en noir sur une magnifique photo. Il est illisible. C'est grotesque.

Ils sont trop nuls.

samedi 25 juin 2016

La conne parfaite de Twitter


Je vais pour lui répondre, gentiment, la routine, du genre : vous êtes mal baisee mais si je peux rendre service. Finalement, je décide de la bloquer et découvre qu'elle m'avait déjà bloqué. Alors qu'elle m'accuse de bloquer. 

Je vous une autre bière et vais me coucher. J'essaierai de comprendre demain 

vendredi 24 juin 2016

BFMTV prend les électeurs (britanniques) pour des cons


Le plus drôle est qu'ils ont changé leur titre mais que cela n'a pas été pris en compte par Google News. 

Le plus rigolo est que je risque de dire dimanche soir que les électeurs de Loire-Atlantique ne savent pas pour quoi ils ont voté. Mais je ne changerai pas le titre.