mercredi 25 février 2015

Ca manque de gonzesses, non ?

Depuis quand un ministre du gouvernement tweete-t-il la photo d'une réunion de travail sans la moindre gonzesse (même au salon de l'agriculture) ?

mardi 24 février 2015

L'évolution et sa théorie.


Je partage. L'humour disparaît. Pas d'accord sur les pneus par contre. Ca devrait être la seule limite à la liberté d'expression. 

Des chiffres de souche

Ah ! Je n’avais pas vu que Corto m’avait consacré un billet. En réponse à un billet que j’ai fait l’autre soir vers minuit, soit après la fermeture de la Comète. Il faut que j’y réponde. Il commence par « Il y a un branlotin gauchiste », le tout pour expliquer que j’insulte les gens…

« Le monsieur en question semble en pleine introspection; fut un temps, il dominait les classements, aujourd'hui, ayant envers et contre tout soutenu et soutenant encore celui qui devint président, il joue au dernier des Mohicans dans la sphère des blogo-gauchistes. » Je ne suis pas en pleine introspection mais parmi la bande de pote de l’époque où on dominait les classements, je suis à peu près le seul encore actif (avec Romain Blachier et Sarkofrance, mais, lui, uniquement sur son annexe). Il faut à Corto une malhonnêteté relativement incroyable pour oublier de signaler ce fait et de dire que j’avais arrêté de jouer dans les classements depuis plus de trois ans. Je ne suis néanmoins pas le de dernier des Mohicans. Cette andouille n’a même pas remarqué qu’Hollande était débordé par sa gauche et que je ne suis donc plus dans la sphère des blogo-machins.

Après, donc, il dit que je dézingue tout le monde. Je l’invite à relire l’historique de mon blog (les 6000 billets), c’est une pratique que j’ai toujours eue. Ensuite, il pond une prose incompréhensible. Je résume : il m’accuse de défendre Hollande mais de ne pas défendre Hollande.

Après, il tente de démontrer qu’il fait un billet de fond. Je lui pose la question : depuis quand n’a-t-il pas fait l’analyse d’une proposition politique ?

Mais c’est la conclusion de son billet qui m’importe. Il est heureux d’arriver à 3 millions de pages vues, le tout après avoir profité des blogs de gauche pour asseoir sa propre popularité. Je parlais de malhonnêteté…

Je vais donc m’adresser des félicitations aussi. Depuis début 2006, l’ensemble de mes blogs ont eu 4,7 millions de pages vues. Le blog politique a lui seul a eu 4,3 millions de pages vues selon Blogger depuis qu’ils ont installés leurs propres compteurs de visites, en juin 2010. Il en a eu 1,7 millions selon Google Analytics (de la maison Google, comme Blogger), référence en la matière, et 2,5 millions depuis mi 2007 quand j’ai installé ce compteur.

Amen.


Je suis le branlotin, il se masturbe avec des chiffres en utilisant un compteur qui donne des données 2,5 fois plus importantes que le compteur de référence, ce qui est de notoriété publique.

dimanche 22 février 2015

À vendre !

Je me suis souvent énervé au sujet du Resto en basde chez moi, concurrent de la Comète. 

Cette fois,ils vendent l'évier. 




samedi 21 février 2015

Je suis le peuple !

C'est l'objet du dernier billet de Gauche de Combat. C'est beau ! Il s'évertue à démontrer qu'il est du peuple, un vrai représentant du peuple. Je dois reconnaître que je fais un petit peu petit bite, fils de fonctionnaires, arrière petit fils de fonctionnaires mais cadre supérieur dans la banque, je dois reconnaître que je ne suis pas le peuple, même si la banque qui m'emploie est propriété de l'Etat. 

Toujours est-il qu'il nous fait un joli billet pour tenter de démontrer que le Front National n'est pas le premier parti en France, comme s'il avait abdiqué, mais que c'est l'abstention, et c'est le peuple qui s'abstient donc sa ligne politique est celle du peuple et est majoritaire.

Pour ma part, pour me masturber, je préfère internet, on trouve d'excellent sites de boules.

Vous me ferez pensez à faire un billet pour démontrer que la sociales-démocratie à tendance un tantinet libérale est majoritaire en France ? Je vous remercie.

Ca devrait être assez facile. Du genre : les gens s'abstiennent parce que la gauche empêche les gens de travailler et la droite donne tous les revenus au capital.

On avance...

Coût du travail de gauche

Attendant mon dessert, je fais un tour dans Twitter et je tombe sur un tweet d'un camarade (sur la même ligne politique que moi) qui sort une dépêche que je vais résumer en quelques mots : "@Byayaba: Grâce au #CICE la France endigue la hausse du coût du travail, qui explose en Allemagne http://t.co/NhcQQ1mCEY #INSEE" 

C'est donc une bonne nouvelle. 

On a eu beaucoup de débats sur le CICE et d'autres trucs depuis trois ans. C'est une mesure de droite nananère qu'ils disent dans la vraie gauche. 

Je me demande pourquoi une mesure de gauche devrait augmenter le coût du travail. Vous pouvez formuler la question autrement : pourquoi serait-il de droite de diminuer le coût du travail ?

mercredi 18 février 2015

Etranges règles du 49.3

Au moins, avec cette histoire de motion de censure, j’ai appris un truc, c’est que le gouvernement ne peut engager sa responsabilité sur le vote d’une loi plus d’une fois par session, hors loi de finance ou de financement de la sécu. J’aurais du le savoir…
 
Tiens ! Voir le 49.3, c’est gratuit : « Le Premier ministre peut, après délibération du conseil des ministres, engager la responsabilité du Gouvernement devant l'Assemblée nationale sur le vote d'un projet de loi de finances ou de financement de la sécurité sociale. Dans ce cas, ce projet est considéré comme adopté, sauf si une motion de censure, déposée dans les vingt-quatre heures qui suivent, est votée dans les conditions prévues à l'alinéa précédent. Le Premier ministre peut, en outre, recourir à cette procédure pour un autre projet ou une proposition de loi par session. »
 
Avant la révision de 2008, il n’y avait pas de limitation.
 
J’ai la flemme de faire les archives de mon blog pour savoir ce que j’en pensais à l’époque si j’en pensais quelque chose. Je suppose que j’étais pour la suppression du 49.3, à l’époque, vu que je ne suis pas partisan de notre régime présidentiel et que j’étais dans l’opposition.
 
La question se pose différemment aujourd’hui : c’est la première fois qu’une partie de la gauche va voter une motion de censure. Ils méritent des baffes mais ce n’est pas l’objet de mon billet.
 
Hier, des journalistes qualifiaient cette procédure, le 49.3, d’être un fusil à un coup. C’était faux. Le gouvernement y a le droit une fois par session.
 
Néanmoins, j’ai un doute. Il me faudrait un constitutionnaliste. Le Constitution définit la session ordinaire dans son article 28 : « Le Parlement se réunit de plein droit en une session ordinaire qui commence le premier jour ouvrable d'octobre et prend fin le dernier jour ouvrable de juin. » Par contre, elle est relativement floue pour ce qui concerne les sessions extraordinaire. On en voit chaque année ou presque une en septembre et une en juillet. En fait, depuis 2012, on a 4 sessions par an.
 
Le gouvernement peut donc engager sa responsabilité six fois par an, avec les deux lois de finances…
 
Le législateur était-il saoul en 2008 ?


mardi 17 février 2015

Obsession

C'est rigolo, ça fait deux fois en deux jours que le camarade Bembelly fait des billets en référence aux miens ou à mes blog. La première fois, il titrait "partageons l'avis de Gérard Filoche". J'ai eu un doute, ça pouvait être le hasard. Ce soir, il titre avec, de mémoire : "sé la fôte ô frondeurs" alors que mon billet du soir avait pour titre, ''toujours de mémoire" : "la faute des frondeurs".

Puis-je ne pas y voir une allusion, donc une obsession ?

Et la méconnaissance du français à un point incroyable ce qui nous permettra de rigoler éternellement. J'ai dit qu'ils avaient fait une faute politique, je n'ai pas dit que le bordel était de leur faute (mais j'aurais pu, je le reconnais).

Sublimer sa propre connerie est-il un nouvel objectif ? Ou alors me chercher pour que j'arrive à fermer ma gueule ?

Il pratique une forme de terrorisme intellectuel qui devrait faire honte à la gauche. Mais il n'est pas de gauche, il joue son propre jeu, son propre intérêt. C'est triste. Cela passerait mieux, pourtant, s'il faisait des billets compréhensibles.

Une opposition de trous du cul

Désolé pour une légère grossièreté dans le titre. Je ne décolère pas contre le Front de Gauche (billet à suivre, en principe). Mais c'est bien l'UMP qui provoque ma légère colère, ce soir. 

Il se foutait de la gueule de Valls et Hollande sur le thème : ah ah vous n'avez plus de majorité, je comprendrais. C'est leur job. 

Mais ils font comme s'ils n'avaient jamais fait appel au 49.3. C'est délirant. Villepin avait fait passer le CPE de force obligeant Chirac à organiser son retrait. Le comble du ridicule avait été atteint. Et ils continuent. 

Et sont toujours mauvais en politique : ils auraient du s'abstenir sur le texte pour faire chier Valls et montrer une attitude cohérente.